Vendredi 13, un jour très profitable pour les casinos et les buralistes de la Normandie

0
28
Vendredi 13

Le vendredi 13 a toujours été un jour spécial, surtout pour les plus superstitieux qui le qualifient de jour de malchance. Mais il y en a qui en profite. Ce sont les casinos. Bizarrement, depuis toujours ils enregistrent une hausse importante de la fréquentation. C’est le cas en Normandie. Les casinos déploient les plus grands moyens et proposent des offres assez alléchantes. En ce mois de janvier, il y a un vendredi 13. Pour 2017, il n’y en aura que deux et pour cette première les casinos normands s’y sont préparés.

Vendredi 13, jour d’affluence

Dans les casinos de la Normandie, on commence à parler d’« effet vendredi 13 ». Ce n’est pas une date comme les autres et à chaque fois que ce jour arrive dans l’année les casinos se réjouissent. C’est le cas dans le casino de Fécamp, récemment rénové, dans la Seine-Maritime. L’équipe de l’établissement se frotte les mains et s’attend à une grande affluence. En effet, il y a du monde et les joueurs occasionnels et ceux qui n’ont pas l’habitude de jouer viennent tenter leur chance.

Au casino de Bagnoles-de-l’Orne, c’est prouvé. Les responsables soulignent entre autres que les personnes qui ne viennent pas habituellement jouent à ce moment. Certains sont des débutants qui font des essais. Ils rajoutent que chaque vendredi 13, il y a beaucoup de monde. Pour ces raisons, ces vendredis sont des occasions à saisir pour les casinos, peu importe à quel mois ils tombent.

Les gros moyens déployés

Pour pouvoir accueillir ces joueurs d’un jour, les casinos n’hésitent pas à déployer les gros moyens. Pour l’occasion, des animations sont organisées et tous les moyens nécessaires sont mis en œuvre. Le chiffre 13 se trouve ainsi dans les offres. Pour le casino de Bagnoles-de-l’Orne, qui va d’ailleurs bientôt fêter ses 90 ans, le tout était de remporter un beau cadeau en participant à l’un des 13 tirages au sort. Dans son restaurant, un menu spécial à 13 euros a été concocté, ce jour-là.

Le casino de Fécamp a décidé pour sa part de proposer un jeu de dés qui permet de gagner 13 euros. A Deauville, au casino Barrière, les clients détenant une carte privilège ont été avantagés. Ils ont eu droit à des avantages exceptionnels. C’est un jour très profitable pour les casinos et sans pour autant être superstitieux, il s’agit réellement d’un jour de chance qu’ils saisissent, car les affluences augmentent.

Le même engouement chez les buralistes

Le vendredi 13 est aussi une journée exceptionnelle pour les buralistes. De nouveaux clients débarquent à ce moment, d’après les explications du représentant de la chambre syndicale des buralistes au Havre. C’est une belle occasion qui permet d’encaisser bien plus qu’au quotidien. Les joueurs habituels continuent à jouer, mais en plus des occasionnels font aussi leur apparition. Les ventes augmentent, grâce à de nouveaux clients, souvent débutants et sans connaissance du Loto et des jeux de grattage.

Plus encore, d’après un buraliste, ces nouveaux clients prennent souvent autre chose en plus d’un jeu, ce qui explique la forte hausse des ventes dans ces boutiques. Un des bénéficiaires en plus de cet engouement est la Française des jeux. Pour 2017, les casinos auront droit à ce genre de situation à deux fois. Le premier vendredi a été celui de janvier. Le deuxième sera en octobre, de quoi se préparer largement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here