Un général thaïlandais impliqué dans des jeux illégaux

0
67
Thaïlande
Thaïlande

En Thaïlande, les jeux sont formellement interdits. Toutefois, les cercles et les casinos clandestins sont nombreux dans le pays. Les autorités tentent tant bien que mal de lutter contre cette illégalité. Toutefois, cela s’avère difficile, car des personnalités y sont mêlées. C’est le cas de la dernière affaire en date. Un habitant avait signalé un cercle de jeux illégal, qui appartient à un général thaïlandais. Les intimidations se sont enchaînées dans cette affaire.

L’intimidation très fréquente dans le pays

La loi thaïlandaise interdit les jeux de casino dans le pays. Malgré celle loi pourtant, des cercles et des casinos, on en trouve assez rapidement dans de nombreux coins de rue notamment dans la capitale. De nombreux organisateurs n’ont même plus peur d’organiser des parties dans des endroits publics. Ce ne sont pas les joueurs qui manquent, car ils y sont très nombreux.

Si ces établissements clandestins fleurissent autant dans le pays, c’est notamment à cause des officiers qui y sont mêlés. Ils n’ont entre autres pas peur de brandir des intimidations. Pourtant, la lutte continue encore, mais ce genre de situation constitue un vrai obstacle pour les autorités qui tentent tant bien que mal d’essayer d’appliquer la loi.

Récemment, une affaire mêlant un général dans une affaire de cercle de jeux vient d’éclater au grand jour. C’est un colonel qui entreprit l’assaut, mais celui-ci a été ensuite intimidé. Il faut dire que le parcours est encore assez long, car on dénombre actuellement plus de 200 établissements dans toute la capitale. Bien sûr, ce chiffre ne concerne que la capitale de la Thaïlande.

Un cercle de jeux dénoncé par les habitants

Pour en revenir à cette affaire qui a impliqué un général thaïlandais, ce sont quelques habitants de la ville de Phuket qui ont décidé de dénoncer le cercle. Des parties sont régulièrement organisées dans cet endroit selon toujours ces derniers. D’après la dénonciation, ce cercle semble ne pas craindre la loi qui interdit de jouer aux jeux.

Ce cercle possède en outre plusieurs machines à sous et propose aussi le High-Low qui est une sorte de jeu de dés. Durant la descente qui a été faite sur le lieu, 40 personnes ont été interpellées. Parmi eux figurent des officiers. Mais lors de cette interpellation, le colonel Sompop Kamkana a reçu un coup de téléphone de la part d’un général, lui sommant d’arrêter immédiatement et de relâcher ces personnes.

Il s’agit d’un général de l’armée qui lui a donné l’ordre, en plus de proférer des intimidations disant qu’il avait des amis hauts placés et puissants. Celui-ci l’a menacé de se faire transférer hors de Phuket. Le colonel a effectué une identification de l’appel et il a effectivement confirmé que c’était un général de l’armée du gouvernement sans pour autant divulguer son nom, par peur.

Le travail est encore long et semé d’embûches pour les autorités de la Thaïlande qui veulent bien appliquer la loi. Certains policiers corrompus prélèvent également 5 à 20 % des recettes sur ces jeux illégaux ce qui rend encore plus difficile l’application de la loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here