Recul du PBJ du groupe Partouche au premier semestre

0
9
Partouche

Partouche a connu un recul de son PBJ au premier semestre de l’exercice 2016-2017. Pour ces six premiers mois, le Produit Brut des Jeux du groupe s’élevait à 309 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 205 ME. Les principaux indicateurs de l’activité sont au rouge, les baisses variant entre 2,1% et 2,3%.

Premières conséquences de l’application de l’IFRIC 13 ?

La norme IFRIC 13 est pressentie comme l’une des premières causes du recul du résultat du groupe Partouche. Elle a été appliquée depuis le 1er novembre 2016, et est centrée autour d’un programme national de fidélisation de la clientèle. L’application de cette mesure a eu un impact de 1,8ME sur le chiffres d’affaires de l’entreprise. Alors que l’année précédente, Partouche avait connu une progression de son chiffre d’affaires de 4,7%.

Néanmoins, malgré le recul du CA au premier semestre 2016-2017, on a pu constater que les autres activités des casinos ont progressé de 0,8%. Cette progression concorde notamment avec l’arrivée du « Restaurant Laurent » dans le groupe.

Une autre raison de cette baisse est la fermeture de l’hôtel 3.14. Cette dernière est en travaux depuis le début du mois de novembre 2016. Ce qui logiquement a conduit à un recul du CA de 0,5 ME. Le casino du Palm Beach de Cannes a enregistré un PBJ en moins de 3,8 ME suite à une baisse des activités au niveau des jeux traditionnels avant son déménagement dans l’hôtel 3.14. En général toutefois, il y a un léger recul du chiffres d’affaires du groupe.

Le Plein Air, le nouvel espoir du groupe

Mais, tout ne semble pas perdu pour Partouche. Avec l’ouverture récente du « Plein Air » à la Ciotat, il est fort possible que le groupe enregistre une hausse de ses revenus cet été. En effet, l’établissement propose un concept novateur permettant aux joueurs de parier sur les machines à sous, roulettes électroniques et jeux traditionnels implantés sur une terrasse de 1300 m². Un casino proposant des jeux en plein air, qui est unique au monde, que certainement beaucoup de gens aura envie de voir même par curiosité.

Partouche, futur investisseur dans des clubs de jeux à Paris ?

Parallèlement à la sortie de ses résultats semestriels, on apprend également que le groupe suivrait de près les modalités et conditions de prélèvements des clubs de jeux parisiens avant de prendre la décision d’implanter un club à Paris. Créés dans le but de remplacer les Cercles de jeux parisiens, qui ont été fermés suite à la promulgation de la loi du 28 février 2017, les clubs de jeux dans la capitale seront lancés officiellement en janvier 2018. Notons que seuls le baccara, le mah-jong et le poker sont autorisés dans ces futures maisons de jeux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here