Il obtient une indemnisation de 160,5 $ millions après une agression au club The Marquee

0
41
Club The Marquee

160,5 $ millions de dollars, c’est le montant des dommages qu’a perçu un New-Yorkais. Il a porté plainte contre le club The Marquee, détenu par le casino Cosmopolitan, pour avoir été battu d’une manière très violente par la sécurité de cet établissement. Les conséquences ont été lourdes pour l’homme qui a eu des séquelles physiques. À cause de cette violence jugée démesurée, il n’a pas pu reprendre son travail. En termes de dédommagement et dans ce genre d’affaires, c’est une somme colossale qu’il a obtenue.

Une violence exagérée

L’homme concerné dans cette affaire s’appelle David Moradi, un habitant du New York, mais aussi joueur VIP du club The Marquee à New York. Les problèmes commencent lors d’une soirée, lorsque le joueur décide de régler sa facture. Le montant était de plus de 10 000 $. D’après le manager, il y a eu un souci au niveau de la signature de Moradi. Il a jugé que celle-ci était étrange. L’homme n’étant pas content d’entendre de tel propos repousse le manager. Ce dernier décide alors de l’emmener dans une salle afin de lui poser quelques questions. Le but selon la plainte était d’authentifier la carte de crédit qui servait à payer les 10 000 $.

Mais la situation dégénère très vite. Dans sa plainte, Moradi affirme que le manager et des membres de la sécurité se sont mis à le malmener. Les personnes faisant partie de la sécurité l’ont attaqué en l’immobilisant au sol, causant un choc à la tête. Dans sa plainte contre, le Cosmopolitan casino, The Marquee et Roof Deck Entertainment LLC, il souligne qu’il a reçu des coups à la tête. Les gens de la sécurité n’en sont pas restés là. Ils l’ont immobilisé au sol en pressant son œil droit et sa tête. Ils ont ensuite demandé s’il comptait coopérera fin qu’il leur donne la carte bancaire. En position de faiblesse et craignant pour sa vie, David Moradi finit par céder.

Des actes qui lui ont coûté sa capacité à travailler

Les coups qui ont été portés sur Moradi étaient d’une grande violence. Il s’en est sorti avec des lésions cérébrales traumatiques et des douleurs insupportables. Il faut dire que les coups ont été plus forts quand l’homme avait refusé la première fois de céder à la demande du personnel. Pour lui une telle requête est sans intérêt et qu’en plus il était interrogé dans une salle sans surveillance des caméras. À cause de ses blessures, Moradi a fini à l’hôpital avec des blessures à l’œil droit. Il a eu de nombreux maux aux genoux, au cou, aux bras et des douleurs intenses à la tête. Il n’en pouvait plus jusqu’à ne plus pouvoir se déplacer. Après des examens, les médecins ont conclu à des lésions cérébrales traumatiques.

Les conséquences de cette violence grave ne s’arrêtent pas là. Il n’a pas pu reprendre son travail. Avant ce malheureux incident, il s’occupait de la gestion d’un fonds d’investissement d’un milliard. Cela lui permettait de gagner 11 $ millions. Mais au final, n’ayant plus la capacité de reprendre l’affaire est fermée et l’homme ne parvient toujours pas à travailler. D’après ses dires, les 160,5 $ millions sont justifiés. Les années qui ont suivi cette altercation avec les membres du personnel du club lui auraient très bien permis de gagner une telle somme. Voilà pourquoi la justice a décidé de lui accorder cette somme comme dédommagement.

D’après les explications fournies, 23 $ millions seraient le montant qu’il aurait gagné. Pour compenser le futur, il a obtenu 79,5 $ millions. À cause des nombreux maux et douleurs qui lui ont été infligés et qui ont encore des conséquences actuellement, il a perçu 20 $ millions. Les conséquences futures ont été prises en compte également ce qui justifie les 38 $ millions restants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here