L’opérateur sud-africain de casino Sun International prévoit de supprimer 2 300 postes

0
6
Sun International

Face à la baisse constante du taux de fréquentation et les restrictions liées au Covid-19, le groupe de casino et d’hôtellerie sud-africain Sun International a pris la décision de réduire son personnel en réduisant la masse salariale. Au moins 2 300 employés locaux sont concernés par cette mesure, une mauvaise nouvelle qui tombe en cette période de crise sanitaire.

Des établissements de jeu à la peine

Récemment, Sun International a dévoilé les résultats financiers au cours des six derniers mois dont l’exercice s’est achevé le 30 juin 2020. Selon les chiffres publiés, le groupe a enregistré une diminution de ses revenus avec 3,7 milliards de rands, soit 223 millions de dollars américains. Le déficit constitue la moitié de la somme obtenue durant la même période en 2019. De ce fait, les profits ont chuté de 96 % avec une perte d’exploitation de R706m.

Face à la propagation du Covid-19, tous les sites commerciaux appartenant à Sun ont dû être fermés et cesser toute activité. Cette fermeture a fortement contribué à la dégringolade du chiffre d’affaires au premier semestre à hauteur de 55 %. La situation touche également de nombreux pays tels que le Nigeria et ESwatini. Les complications se poursuivent et datent bien avant les mesures prises contre l’épidémie de Coronavirus. En effet, Sun est sur le point d’alléger ses opérations en se séparant de plusieurs actifs au Chili, en Argentine et au Pérou après un accord stipulant la vente de sa participation majoritaire dans le secteur du casino et des paris Sun Dream. En termes de pertes, les casinos de la firme affichent des revenus en baisse de 56 %, dont 26 % pour l’unité SunBet survenue à la suite de l’annulation d’un grand nombre de rencontres sportives.

Sur le territoire, la réouverture des casinos s’est effectuée le 1er juillet 2020 en respectant les gestes barrières. La capacité d’accueil a été réduite ainsi que les heures d’ouverture dans les différents espaces accessibles. Les bars et restaurants des établissements sont toujours fermés réduisant de plus en plus la clientèle. Selon les déclarations de Sun, les revenus des jeux de casino commencent à augmenter progressivement grâce à sa plateforme en ligne. Dans la foulée, la principale propriété de Sun City a rouvert ses portes cette semaine et deux autres sites, Table Bay à Cape Town et Maslow Sandton, sont toujours inaccessibles.

Des salariés sur la touche

Durant cette crise sanitaire, Sun International prend ses précautions et envisage de réduire au maximum les rémunérations des employés jusqu’à 60 %. Cette démarche se déroule dans le cadre de la réduction des effectifs suivant l’article 189A qui stipule que les entreprises ont la possibilité de licencier de nombreux salariés syndiqués. Le groupe a affirmé que bon nombre de ses propriétés est concerné notamment Sun City, Boardwalk, Wild Coast, Table Bay et Maslow Sandton. Le PDG, Anthony Leeming, n’a pas caché sa déception et a indiqué que la société a été obligée de recourir à cette mesure drastique afin de se remettre à flot. Le responsable ajoute aussi la prudence reste de mise en s’adaptant à la situation actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here