Le gouvernement albanais prévoit d’interdire les bureaux de paris sportifs

0
7
Albanie

Afin de lutter contre le crime organisé et les pratiques illégales touchant l’industrie du jeu, l’Albanie compte bien mettre en place l’interdiction définitive des bureaux de paris sportifs. Le gouvernement souhaite fermer les principaux établissements concernés à compter de janvier 2019.

Une décision mûrement réfléchie et indispensable pour plus de sécurité

À partir de l’année prochaine, les choses vont radicalement changer dans le secteur des jeux en Albanie. Les responsables du gouvernement envisagent de fermer les bureaux de paris sportifs répartis sur tout le territoire. Cette mesure a été prise en vue de freiner les activités ne respectant pas la réglementation en vigueur ainsi que les conséquences au niveau social. Il faut savoir que les paris encouragent une certaine dépendance qui peut entraîner des répercussions graves. Selon les déclarations du Premier ministre socialiste Edi Rama mardi soir, cette sentence reste compliquée, mais nécessaire compte tenu de la situation. Il faut dire que le secteur s’est rapidement développé incitant l’augmentation des parieurs. L’intéressé a également souligné que les médias seront sévèrement sanctionnés s’ils diffusent à profusion des publicités sur les paris sportifs.

Dans les prochaines semaines, cette loi concernant l’interdiction des paris sportifs doit être votée par le Parlement albanais. D’après le ministère albanais des Finances, le pays demeure l’un des plus pauvres d’Europe avec 2,8 millions d’habitants. Le territoire abrite au moins 4 200 bureaux de paris qui versent à l’État 54 millions d’euros d’impôt, une certaine contradiction voyant le train de vie de la population. Par ailleurs, ce décret pourrait bien impacter l’aspect financier de l’État, mais privilégie l’intérêt de la société albanaise précise le ministre adjoint de l’Intérieur Besfort Lamallari. Selon les chiffres publiés, les Albanais dépensent en moyenne 140 à 150 M€ par an dans les bureaux de paris. Les médias albanais affichent des chiffres encore plus élevés avec 400 M€, soit 5 % du PNB incluant les paris clandestins. À savoir que dans le monde du sport, les choses ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être. Par exemple, le multiple champion national Skenderbeu a été suspendu pendant dix ans de toute compétition européenne. En cause ? Il est soupçonné d’avoir truqué au moins 53 matchs depuis 2010 pour des paris. Il s’agit de la sanction la plus lourde jamais ordonnée par l’UEFA depuis l’histoire du sport. De quoi sacrément détruire une carrière !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here