Le casino de Juan-les-Pins, de Ferrante à Partouche

0
351
Casino Juan-les-Pins
La prestigieuse entrée du casino de Juan-les-Pins

Lancé en 2014, l’appel d’offres pour la délégation de service public pour trouver le prochain exploitant du casino de Juan-les-Pins a intéressé deux opérateurs à savoir la famille Ferrante et le groupe Partouche. Jusqu’au 31 janvier 2016, l’établissement de jeux sera sous la direction de ce dernier. Le conseil municipal n’a pas souhaité retenir la première proposition faite par Partouche. Il espère que le groupe reconsidèrera le pourcentage revenant à la Ville dans sa seconde proposition. Entre temps, l’autre opérateur ayant retiré un dossier à la mairie s’est retiré de la course. L’avenir du casino juanais reste donc incertain et dépend largement de la volonté du groupe Partouche à améliorer les termes de la concession.

La famille Ferrante n’est plus de la partie

La concession d’exploitation qui lie la municipalité et le groupe Partouche concernant le casino de Juan-les-Pins a été prolongée d’un an. Ainsi, le contrat de délégation de service public n’expirera que le 31 janvier 2016 alors qu’il devait prendre fin le 31 janvier 2015. L’appel d’offres pour trouver le prochain exploitant de l’établissement a par ailleurs déjà été lancé en 2014 par la ville. Cette dernière abrite actuellement deux établissements de jeux à savoir La Siesta, le casino exploité par le groupe Joa et situé sur la route du bord de mer ainsi que le l’Eden Beach Casino sis dans la station balnéaire Juan-les-Pins dirigé par le groupe Partouche depuis 1997.

Lors du lancement de cet appel d’offres, seul le groupe Partouche avait soumis une proposition que le conseil municipal avait rejetée le 19 décembre 2014. La ville avait considéré que la proposition faite était largement en deçà de ce qu’elle espérait. En effet, le pourcentage versé à la collectivité proposé par le groupe a été largement réduit.
Après le lancement d’un nouvel appel d’offres, un autre exploitant a montré son intérêt pour le casino de Juan-les-Pins. Il s’agit de la famille Ferrante, à la tête du Cap d’Antibes-Beach Hôtel et du restaurant la Maison du Pêcheur. Selon Jean-François Ferrante, un dossier a bel et bien été retiré à la mairie. Malheureusement, la société n’a pas donné suite après avoir constaté que l’emplacement du casino ne lui convenait pas. Il faut également souligner que le rachat d’un hôtel prévu par la famille Ferrante n’a pas abouti.

Le groupe Partouche est désormais le seul candidat intéressé par le casino de Juan-les-Pins. Pour information, le casinotier français avait cédé l’hôtel Garder Beach pour 30 millions d’euros au groupe Chetrit LLC. Toutefois, il possède toujours la société d’exploitation du casino. L’actuel exploitant de l’établissement de jeux qui emploie 80 personnes a soumis sa seconde proposition. Le maire UMP d’Antibes, Jean Leonetti, a affirmé que cette seconde proposition se doit d’être plus convaincante que la première. Pour ce faire, un pourcentage supérieur ou égal à 10 % doit y être proposé. Si tel n’est pas le cas, la station balnéaire ne disposera plus d’un casino.

Vous trouverez plus d’informations sur le site officiel du casino de Juan-les-Pins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here