Le casino de Détroit ne sera pas tenu responsable des pertes de plus 6 millions de dollars d’un joueur escroc

0
3
MGM Resorts

Après avoir permis qu’un joueur dépense 6 millions volés, le casino MGM Grand de Détroit est disculpé par la justice américaine. En effet, le casino MGM Grand de Détroit a gagné son procès en appel contre un groupe de 12 investisseurs. Ces derniers pointaient la responsabilité du casino dans la perte de 6 millions de dollars qui leur ont été volés puis misés chez MGM. Le forfait a été découvert en 2018 : Gino Acettola détournait de l’argent destiné à des investissements immobiliers pour jouer au blackjack. Bien que l’avocat des investisseurs ait affirmé qu’au regard des sommes pariées, des vérifications supplémentaires devaient avoir lieu, le tribunal a débouté les investisseurs en reconnaissant la bonne foi du casino.

Il détourne 6 millions de dollars en 4 années pour jouer au blackjack

C’est en 2014 que débute cette histoire dont le verdict rendu par la Cour d’appel du Michigan marque l’épilogue. Gino Acettola se voit confier des sommes importantes par un groupe de douze investisseurs pour des projets immobiliers. Ces projets devaient être réalisés en Floride et dans le Michigan. Seulement au lieu de développer les projets, Mr Acettola a utilisé une bonne part des fonds alloués pour parier au blackjack. Le détournement sera découvert par les investisseurs qui porteront plainte. Gino Acettola sera condamné en 2018 à une peine de prison de 7 à 30 ans pour crimes financiers. Au total, ce sont six millions de dollars détournés et misés dans les jeux de casino. Après avoir obtenu la condamnation de l’entrepreneur véreux, le groupe d’investisseurs s’est retourné sur le casino et a entamé des procédures judiciaires contre lui.

Une attitude irresponsable de MGM pour l’avocat du groupe d’investisseurs

La plainte déposée par les investisseurs devant la Cour d’appel du Michigan intervient après qu’une juridiction inférieure ait déjà statué en leur défaveur. MGM Grand est accusé d’être responsable de la perte des 6 millions détournés en paris. Ceci dans la mesure où le casino de Détroit aurait failli aux vérifications d’usage et favorisé l’addiction d’Acettola. Pour les investisseurs, le casino aurait dû effectuer des vérifications supplémentaires après que le volume d’argent parié par Gino Acettola ait drastiquement augmenté en 4 ans. Il aurait alors été évident de constater que le joueur n’avait pas les revenus nécessaires pour miser de tels montants. De plus, les plaintifs affirment que ces vérifications auraient dévoilé le passé criminel de Gino Acettola. Il a déjà été impliqué dans du vol d’identité et des vols, des éléments de nature à soulever un minimum de suspicion. En tant que joueur VIP, Mr Acettola a bénéficié de plusieurs avantages et privilèges. Des repas et nuitées gratuits lui ont été offerts par la compagnie mère du casino, MGM Resort. Les investisseurs y voient un moyen pour le casino d’encourager l’addiction de Gino Acettola et de profiter de lui. L’avocat des plaignants, Corey Silverstein, affirme qu’Acettola était probablement le pire des parieurs du monde, ce qui augmentait de façon sensible l’avantage du casino.

Un casino agissant de bonne foi selon la cour

Tous les arguments de l’accusation ont pourtant été rejetés par la cour. Le collège de 3 juges a statué en faveur du casino, reconnaissant que ce dernier a agi de bonne foi et dans le respect de ses procédures usuelles. En ce qui concerne l’argument selon lequel MGM Grand aurait profité de Gino, la cour a rejeté cet argument au vu des 131 520 $ de bonus VIP qui ont été offerts au joueur. Au cours des investigations du procès, il a été démontré que pendant des années, Gino Acettola a fréquenté le casino plusieurs fois par semaine, pariant avec son propre argent. Ces évènements intervenant bien avant le début des détournements, la cour en déduit que le casino n’avait plus aucune obligation à effectuer des vérifications sur un client habituel du casino. De plus, MGM Grand souligne que les sommes concernées ont été misées avant la plainte, il n’y avait donc aucun moyen de savoir que l’argent était le fruit de détournement de fonds.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here