Le casino de Chaudfontaine ne fait plus partie du groupe Partouche

0
195
Partouche

Le groupe Partouche continue la restructuration de ses activités et l’assainissement de sa situation financière. Le groupe a en effet annoncé qu’un autre établissement vient de s’ajouter sur la liste de ses cessions. La vente du casino de Chaudfontaine en Belgique vient d’être conclue. Le casino de Chaudfontaine ne dispose pas d’une licence de classe A+ lui permettant de proposer des jeux de casino en ligne. L’établissement de jeu est repris par un homme qui a de l’expérience dans le milieu des jeux de casino puisqu’il dirige actuellement des salles Star Casino. Le nouveau propriétaire ne s’est pas encore prononcé sur l’avenir du casino et de ses salariés.

Une nouvelle cession actée pour le groupe Partouche

En 2014, le groupe Partouche a finalisé les cessions des établissements de jeu de Knokke et Dinant en Belgique. Le groupe renouvelle l’expérience en cédant un autre casino belge, celui de Chaudfontaine. La valeur de cette cession est de 10 millions d’euros. Pour rappel, ce complexe de jeu ne possède pas la licence complémentaire de classe A+ lui donnant la possibilité de proposer des jeux de casino sur internet. Le bilan annuel de l’établissement pour l’exercice 2014 affiche un produit brut des jeux de 6,8 millions d’euros. Ce résultat n’est pas favorable pour le groupe dans la mesure où il contribue négativement à son arnings before interest, taxes, depreciation, and amortization (EBITDA) ou bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement. Cette contribution négative s’élève à -0,4 million d’euros. En trois ans, le casino de Chaudfontaine a remercié 21 salariés.

Sans prendre en compte la cession de l’hôtel Garden Beach de Juan-les-Pins, la cession du casino belge de Chaudfontaine augmente de 10 millions d’euros le total des cessions effectuées au cours de cet exercice. Le plan de désinvestissement du groupe Partouche lui rapporte donc jusqu’ici la modique somme de 40 millions d’euros.

Les membres de la direction du casino de Chaudfontaine ont annoncé aux représentants syndicaux la cession de l’établissement mardi après-midi. Le syndicat, qui pensait assister à une réunion sur la paix sociale et des travaux de rénovation, a appris la vente déjà conclue du complexe de jeu. Le casino de Chaudfontaine ne fait officiellement plus partie du groupe Partouche. Cette nouvelle sur la reprise de l’établissement inquiète les représentants syndicaux. Pour le moment, les 55 salariés du casino continuent de travailler. Mais le syndicat s’impatiente, il souhaite en savoir plus sur les intentions du nouveau propriétaire concernant l’avenir de ces employés. Aucune information n’a encore été donnée à ce sujet. Le mystère reste entier en ce qui concerne le maintien des emplois.

Gérard Glorieux, l’homme qui vient de reprendre le casino belge a demandé à ce que le syndicat lui laisse un peu de temps. Ce spécialiste des jeux de hasard et dirigeant des salles Star Casino (présentes en Flandre et à Bruxelles) représente la société SGS Invest. Gérard Glorieux évolue depuis quelques années déjà dans l’univers des jeux d’argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here