La police de l’Utah démantèle une entreprise illégale de jeux de machines à sous

0
4
Justice vol

Une entreprise illégale de jeux d’argent basé sur les machines à sous vient de tomber dans les mailles de filet de la police du comté de Salt Lake, dans l’État américain de l’Utah. Le propriétaire de cette entreprise illégale gagnait 8 millions de dollars chaque année. La police a indiqué que le responsable de cette entreprise (qui est d’ailleurs accusé d’avoir commis plusieurs crimes) a pris la fuite.

Une ingénierie du crime bien ficelée

Un énorme coup de filet de la section détective de la police de Salt Lake (dans l’Utah aux USA) a permis le démantèlement d’une entreprise clandestine de jeux d’argent. Ce démantèlement l’apprend on était en effet l’aboutissement d’un énorme travail d’enquête et surtout d’infiltration qui aura permis aux détectives de jeter leurs filets. Pendant plusieurs mois, les détectives de Millcreek Street crimes division of unified police avaient réussi à se faire passer pour des parieurs ordinaires, tactique qui a porté ses fruits.

Les enquêteurs révèlent que l’endroit était déguisé en centre d’apprentissage d’engins ou de poids lourd, pourtant en réalité il s’agissait d’une diversion. En effet, c’est une fois à l’intérieur que l’on se rendait compte que c’est un casino clandestin. Cette partie de l’enquête démontre la capacité des criminelles à faire preuve d’ingéniosité pour détourner la vigilance de la police et des autorités, afin d’organiser leur entreprise en toute tranquillité. Ce n’est pas tout, car l’enquête révèle également que les machines à sous étaient logées dans des emplacements différents, 8 exactement, et tous avaient le même propriétaire.

Les clients qui gagnaient avaient directement la possibilité de se rendre à la caisse pour être payés en espèce. Les investigations des détectives montrent que l’on notait des paiements qui pouvaient varier parfois jusqu’à 200 ou même 300 dollars, tout ceci au même instant.

Une multitude d’activités illégales

Une des parieuses confiait à l’un des détectives déguisés en joueurs qu’elle avait dépensé l’argent de Noël de ses enfants en espérant gagner plus gros. En effet, tous les parieurs ne gagnaient évidemment pas ; le chef de cette entreprise se taillait la part du lion.

Les détectives ont découvert dans leurs investigations que ce monsieur gagnait à peu près 23 000 $ par jour, ce qui après calcul donne l’énorme somme de 8 millions $ chaque année et en espèces. Une véritable manne, vu que très certainement il ne payait ni impôts ni taxes aux autorités de la ville. Le propriétaire a pris la poudre d’escampette après plusieurs descentes policières dans ses locaux commerciaux et son domicile. Circulaient également dans ces locaux des stupéfiants, des armes et autres objets déviants.

D’ailleurs, dans leurs descentes, les policiers ont pu saisir un pistolet à impulsion électrique de marque Taser, plusieurs types de drogues et plusieurs machines à sous. À cet effet, le sergent Mike Mays a annoncé dans l’une de ses déclarations que la police avait intensifié ses opérations de recherches criminelles dans des lieux où pouvaient se trouver des machines de ce type. Il faut noter que dans l’absolue, posséder une machine ne saurait être considéré comme un crime ; mais en faire une activité commerciale clandestine expose son détenteur à de lourdes sanctions judiciaires.

Les enquêtes de la police sont concentrées pour le moment sur une potentielle évasion fiscale et surtout sur le blanchiment de capitaux. La police serait donc en contact avec l’avocat du propriétaire, et exige que celui-ci se rende. Certains employés de cette entreprise clandestine pourraient eux aussi faire l’objet de nombreuses accusations pouvant même être de nature criminelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here