La Malaisie renforce sa lutte contre le jeu illégal et les opérateurs hors la loi

0
27
Malaisie

Le gouvernement malaisien a rencontré les opérateurs de jeu de hasard légaux du pays pour renforcer leur politique de lutte contre les opérateurs hors la loi. Il ressort de cette rencontre que la lutte opérée par les autorités se fait sentir au niveau des résultats commerciaux du premier trimestre 2019. Aussi, des lois strictes punitives envers les opérateurs illégaux et les joueurs qui parieront chez ces opérateurs sont sérieusement envisagées.

Les régulateurs, les politiques et les opérateurs autour d’une même table

Le gouvernement malaisien est entré dans des discussions avec l’ensemble des opérateurs de jeu de hasard du pays. Les opérateurs convoqués à la réunion étaient tous des opérateurs en règle. Le but de la réunion était justement de trouver des moyens pour avancer dans la lutte contre les opérateurs illégaux de casino. C’est pourquoi la rencontre a mis autour d’une même table de discussion des hautes autorités du gouvernement, la police du pays, le ministre des Finances, la Bank Negara Malaysia et la commission de la communication et du multimédia de Malaisie. La rencontre s’est tenue aussi avec les opérateurs de jeu de hasard licenciés dans la ville de Putrajaya pendant plusieurs jours.

Les travaux ont produit des résultats intéressants. Un opérateur ayant pris part aux discussions a dévoilé à la presse que les législateurs et les politiques envisagent sérieusement de mettre en œuvre des règles juridiques adéquates, afin de mettre fin au jeu illégal en Malaisie.

En effet, la législation Malaisienne en vigueur date déjà. Les opérateurs licenciés et l’ensemble des acteurs du jeu de hasard sont soumis à des lois qui ont plus de 40 ans. On peut citer la loi de 1952 sur le loto, la loi de 1953 sur les paris et sur les lieux de jeu commun, et la loi de 1967 sur les paris multiples.

Le besoin de renforcer cette lutte qui porte déjà ses fruits

Le gouvernement malaisien semble avoir reconnu la nécessité de mettre à jour les lois qui encadrent le jeu de hasard dans le pays, au regard de la situation du secteur. Mais avant cela, les autorités tiennent à ce que les lois encore en vigueur soient maitrisées par les opérateurs. C’est pourquoi elles ont commencé un processus d’apprentissage, lequel vise à éclaircir le domaine du jeu légal pour le plus grand bien des opérateurs licenciés.

De l’avis des opérateurs légaux, le gouvernement devrait appliquer de fortes mesures envers les opérateurs illégaux. Sur le plan commercial, les opérateurs illégaux ont affiché des entrées deux à trois fois plus fortes que celles des opérateurs légaux. Pendant longtemps.

Mais depuis la deuxième moitié de 2018, ces chiffres baissent. Les spécialistes affirment que ce recul du jeu de hasard illégal est dû aux mesures d’assainissement et aux opérations de lutte contre le jeu illégal qu’a mis sur pied le gouvernement malaisien. Grâce à cette politique, le secteur du jeu de hasard légal a connu une croissance au premier trimestre 2019. L’opérateur Nerjaya Sports Toto et l’opérateur Magnum ont eu des résultats meilleurs que ceux de l’année dernière.

Les nouvelles lois qui sont annoncées seront dures avec tous les acteurs du jeu de hasard illégal. Les opérateurs de jeu de hasard licenciés veulent que les opérateurs illégaux soient punis au même titre que les parieurs qui font appel et qui jouent chez ces opérateurs. Ils préconisent même des amendes, et des peines d’emprisonnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here