Katrina Bookman porte plainte et demande 42 millions de dédommagements

0
39
Casinos à New-York

L’histoire de cette femme qui avait presque réussi à devenir multi-millionnaire en gagnant un dîner à la place des 42 millions de dollars qu’elle aurait dû recevoir a fait les choux gras de la presse en novembre 2016. Cette semaine, on apprend que la jeune femme a décidé de poursuivre en justice le Resorts World Casino de New York suite à ce malentendu.

Un gain de plusieurs millions transformés en steak

On se souvient de Katrina Bookman, dont la vie est devenue un cauchemar du jour au lendemain à cause d’un jackpot non encaissé. La jeune américaine avait remporté sur une machine à sous plus de quarante millions de d’euros, alors que normalement le gain maximal de la slot était de 65 000 dollars. Contente de son gros gain, la dame a tout de suite eu la réflexion de se rendre à la caisse du casino. Grande fut sa surprise, lorsqu’elle reçut un maigre steak. Ce dernier devrait la dédommager du dysfonctionnement de la machine. Mais l’histoire ne s’est pas arrêtée là …

La jeune femme a engagé un avocat de Bookman et a déposé une plainte pour négligence. Le représentant juridique de Katrina évoque une « détresse mentale » de sa cliente suite à cette situation embarassante. Il a décidé de poursuivre le numéro 1 du casino Genting New York LLC ainsi que le développeur IGT (International Game Technology), qui a conçu la machine à sous.

Plus de 42 millions de dédommagements

De son côté, la gagnante malheureuse réclame des dommages correspondant presque à la somme qu’elle devait empocher si son gain était validé. Le montant du dédommagement demandé est de 42 949 672 dollars qu’elle avait visualisé à l’écran au moment où elle jouait en août 2016. Elle avait même à l’époque pris un selfie avec son jackpot.

De son côté la commission des jeux de l’Etat de New York apporte des explications sur l’annulation des gains. Cette commission estime qu’il est tout à fait légal d’annuler les paiements et du jeu en cas de constatation de dysfonctionnements des machines. Le dernier mot appartient toutefois au tribunal qui a été saisi de l’affaire.

Un cas non isolé

En 2011, une même affaire avait été portée devant la justice. A l’époque, la joueuse de 87 ans avait réussi à remporter plus de 41 millions d’euros. Mais, vu qu’il y avait un bug informatique, la Cour n’a pas donné une suite positive à la demande de la plaignante en 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here