James Packer au cœur d’une enquête sur la licence de jeu de Crown Resorts

0
3
Crown Resorts

Le milliardaire australien, James Packer, est entraîné dans un scandale de blanchiment d’argent alors que ce dernier fait tout pour conserver la licence de jeu de Crown Resorts. Selon les rumeurs, l’homme d’affaires aurait des liens avec le crime organisé chinois. Une enquête a été ouverte.

Une vente qui tourne mal

D’après les informations recueillies, James Packer et le milliardaire de Hong Kong, Lawrence Ho, font face à une enquête publique concernant l’obtention d’une licence de jeu de Crown Resorts en Nouvelle-Galles du Sud. Une affaire de blanchiment d’argent au sein de l’établissement de Melbourne a éclaté à la suite de la décision de M. Packer de vendre près de 20 % du capital du complexe à Melco Resorts de M. Ho. Les autorités ont débuté leur investigation en privilégiant la vulnérabilité des casinos et des junkets au crime organisé. La deuxième et la troisième audience expliqueront la tentative de vente partielle et les allégations criminelles perpétrées par les principaux concernés.

Selon la réglementation en vigueur des casinos de NSW, les collaborateurs d’une entreprise en possession d’une licence de casino doivent avoir une image irréprochable. C’est le même cas pour les associés commerciaux. Contrairement à la réputation du père de M. Ho, Stanley Ho, qui aurait été actif dans le crime organisé. En raison de cette relation, il ne peut nullement prétendre être associé du casino Barangaroo de Crown. De son côté, il n’a jamais été condamné faute de preuves et a toujours nié ces allégations à son encontre. Des renseignements qui interpellent l’attention de l’opinion publique. Tout au long de l’enquête, les témoignages seront précieux puisque les enquêteurs collecteront tous les documents nécessaires pour des raisons de privilèges légaux, professionnels ou autres. La décision est entre les mains de l’ancienne juge de la Cour suprême, Patricia Bergin, qui déterminera si la Couronne et son titulaire de licence de casino de Barangaroo sont éligibles pour détenir une autorisation d’exploitation de jeu en Nouvelle-Galles du Sud. Mardi dernier, l’avocat assistant, Adam Bell, a déclaré que James Packer et Lawrence Ho seront entendus en tant que témoins. Le président de la Couronne John Alexander, le directeur Michael Johnston et d’autres dirigeants du groupe devront être aussi convoqués à l’audience. Leur comparution se déroulera après la reprise des audiences publiques à Sydney le 24 février prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here