Ils perdent plus de 250 000 $ et poursuivent le SugarHouse

0
10
SugarHouse Casino

Anthony Mattia et William Vespe ont porté plainte contre le SugarHouse Casino. Ceux-ci estiment que c’est la négligence du casino qui leur a fait perdre toutes leurs parties entre mai 2017 et janvier 2018. Au bout de tout ce temps, les deux joueurs ont perdu plus de 250 000 dollars. Au centre de leur action en justice, les joueurs accusent le casino d’avoir utilisé des mélangeurs de cartes non conformes.

Les mélangeurs de cartes du casino au centre de la plainte

Deux joueurs ont porté plainte contre un casino de Philadelphie après avoir joué et perdu plus de 250 000 dollars. Le casino qui a accueilli les deux joueurs est le SugarHouse Casino. Ce casino fait partie des plus fréquentés de la région.

Monsieur Anthony Mattia, originaire de Philadelphie, et monsieur William Vespe qui a fait la route depuis le New Jersey, font partie des joueurs qui ont été dans ce casino. Leur expérience finira par déboucher sur une plainte. En effet, ce sont ces deux individus qui ont porté plainte contre SugarHouse Casino, estimant que leur parcours dans ce casino a été ponctué d’une série de fraudes par le casino.

Les deux joueurs ont parié dans le casino à plusieurs reprises entre, mai 2017 et janvier 2018. Entre le 22 mai et le 1erjanvier 2018 plus précisément, Anthony Mattia a perdu jusqu’à 147 026 dollars. Pour son collègue de jeu, ce sera un peu moins, soit 103 844 dollars durant la même période. En tout, les deux joueurs se seront vu perdre la rondelette somme de 250 870 dollars au SugaHouse Casino. Mais ils n’en sont pas restés à cela. Ils ont porté plainte auprès de la cour du District de l’Est Pennsylvanie contre SugarHouse Casino et sa société mère Rush Street Gaming, le 22 mai 2019.

Pour leur défense, les deux joueurs pointent du doigt la négligence du SugarHouse. Dans la plainte, les deux joueurs accusent aussi le SugarHouse Casino de mauvaise foi, de conspiration, d’enrichissement non conforme. Cette même plainte relève que le casino les a laissé jouer sur une table de jeu dont le mélangeur était défectueux. Ils expliquent dans la plainte que les mélangeurs avaient, soit un nombre excessif de cartes, soit un nombre insuffisant de cartes, soit des cartes non adaptées au jeu, et peut-être aussi un dysfonctionnement au niveau de la distribution. De ce fait, Anthony et son collègue de jeu pensent que le SugarHouse Casino devrait leur rembourser toutes les sommes pariées entre mai 2017 et janvier 2018.

Le passé trouble du SugarHouse Casino renforce l’argument des plaignants

Anthony Mattia et William Vespe appuient leur plainte en relevant le passé trouble du SugarHouse Casino. Au mois de mai 2017, le SugarHouse était déjà au cœur d’une histoire qui mettait en avant le caractère négligent du casino. Le mini-baccarat, le poker auraient les mêmes manquements que ceux du blackjack.

8 joueurs auraient fait les frais de 122 jeux de blackjack qui souffraient de cartes manquantes. 7 de ces joueurs ont perdu de l’argent injustement. Un autre cas s’est déroulé en septembre de la même année. Au cours d’un tournoi de poker, 16 mains ont été brassées à deux reprises, après que le mélangeur automatique soit tombé en panne. Durant cette période, aucun des joueurs ne fut éliminé. Le troisième incident n’est pas daté, mais il fait état de ce que, sur 27 jeux du Spanish, 21 jeux comportaient un nombre excessif de cartes. Dernier élément en date, c’est l’amende qu’a reçue le casino en octobre 2018 à hauteur de 100 000 dollars de la part du Bureau de Contrôle du Jeu de Pennsylvanie, pour son matériel défectueux. Au vu de tous ces éléments, il y a lieu de se demander, comme le suggère Conrad J. Benedetto, l’un des avocats des deux joueurs, si le casino peut être considéré comme intègre.

Pour se défendre, le SugarHouse a agi de manière relativement sobre. Jack Horney, le porte-parole du casino a relevé que l’intégrité des dispositifs fait partie des priorités du casino. Il ajoute que, pour les incidents passés relevés, les employés fautifs ont subi des mesures disciplinaires. Certains ont été renvoyés, tandis que d’autres ont été remis à niveau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here