GVC Holding renforce sa politique de jeu responsable pendant la période de confinement

0
8
Royaume Uni

Le 23 mars, le gouvernement britannique a annoncé un confinement général de 3 semaines supplémentaires. Cette décision vise à enrayer la propagation du COVID-19. Depuis l’instauration du confinement, les activités de casino en ligne connaissent une croissance. Forts de ce constat, BGC et GVC ont élaboré de nouvelles pratiques visant à décourager le jeu excessif qui peut résulter de l’isolement. Les nouvelles normes exhortent les opérateurs à renforcer leurs pratiques de marketing responsable ainsi que la protection des clients. La période de confinement aura également un impact néfaste sur la performance annuelle du groupe GVC Holding.

Les activités de casino en ligne connaissent une croissance de leur activité en raison du confinement

Afin d’enrayer la progression du coronavirus dans le pays, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a instauré 3 semaines de confinement supplémentaire. Pendant cette période de confinement, les citoyens britanniques sont appelés à respecter strictement les règles édictées par le gouvernement. Ces règles disposent entre autres la fermeture des commerces, la fermeture des espaces de jeux, l’annulation des grands évènements sportifs, l’interdiction de tout rassemblement, etc.

Le Premier ministre a ainsi invité les citoyens britanniques à rester chez eux. Cette période de confinement a conduit les passionnés de jeux de hasard à se tourner vers les casinos en ligne. C’est ainsi que les casinos en ligne connaissent une forte croissance de leur activité depuis le début de la crise. Cette croissance des activités de jeux de casino en ligne soulève des inquiétudes auprès des organismes de protection des joueurs. Ces derniers redoutent des comportements de dépendance chez les utilisateurs. Ils appellent donc les opérateurs de l’industrie de l’iGaming à adopter des mesures contre les comportements problématiques des joueurs.

La Betting and Gaming Council (BGC), l’organisme indépendant représentant tous les secteurs de l’industrie du jeu au Royaume-Uni, a communiqué 10 règles à respecter par les membres opérant sous son autorité. L’annonce a été faite vendredi dernier. Les normes à observer sont valables pendant la période de crise. Face à la pandémie de coronavirus, le BGC interpelle ainsi les opérateurs de jeux de hasard installés sur le marché britannique à plus de responsabilités vis-à-vis des utilisateurs. Il les exhorte à renforcer leurs pratiques de marketing responsable, ainsi que la protection des joueurs.

Des pratiques pour renforcer le jeu responsable

Quelques heures seulement après l’annonce du BGC, le groupe GVC Holding a annoncé la mise en place de nouvelles pratiques pour renforcer le jeu responsable, durant la crise du COVID-19.

Pour inciter les joueurs à adopter un comportement responsable, le groupe a annoncé la mise sur pied des campagnes de marketing de jeu responsable multicanal. Il compte également augmenter la messagerie de jeu responsable sur tous ses sites Web. GVC a élaboré une liste noire de termes à ne pas mentionner dans les campagnes marketing. L’algorithme de jeu du groupe compte désormais deux nouveaux indicateurs de marqueurs de préjudice. Ces indicateurs permettent à l’entreprise de détecter de manière précoce les comportements de dépendance chez les joueurs. GVC propose également des outils de jeu plus fiables (outils de dépôt, outils de délai et d’auto-exclusion…). La société envisage aussi de déployer un paramètre de couvre-feu, une limite de mise sur les machines à sous, et des paramètres de retrait inversé. Elle adoptera également une communication proactive avec les clients, afin de les amener à jouer de manière responsable. L’ensemble de ces mesures vise à décourager le jeu excessif qui peut résulter de l’ennui ou de l’isolement.

Une performance en baisse

La pandémie de coronavirus a également un impact sur la performance du groupe GVC Holding.  La suspension des évènements sportifs aura une incidence néfaste sur la performance annuelle de l’entreprise. Avec la fermeture des boutiques de paris de GVC dans le pays, le groupe envisage une baisse de son EBITDA de 45 à 50 millions chaque mois. La fermeture des hippodromes devrait entrainer une baisse de l’EBITDA de GVC de 20 à 25 millions de livres sterling par mois. Pour l’année entière, GVC envisage une baisse de son EBITDA de 130 à 150 millions de livres sterling.

Le 23 mars, le gouvernement britannique a annoncé un confinement général de 3 semaines supplémentaires. Le 29 mars dernier, la chef adjointe des services sanitaires britanniques, Jenny Harries, a indiqué qu’il serait dangereux de précipiter la levée du confinement. Elle ajoute qu’une levée subite du confinement pourrait conduire à une résurgence du Coronavirus. C’est pourquoi les mesures prises pour enrayer le virus seront réexaminées pendant au moins 6 mois. Elle déclare par la suite que l’adoption de mesures de distanciation sociale permettra progressivement de retourner à une vie normale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here