En Italie les employés contribuent pour amortir les effets de la baisse des revenus

0
48
Italie

La crise n’a pas épargné les casinos italiens, leurs chiffres d’affaires régressent année après année comme ceux des établissements français. Pour faire un peu d’économie, les établissements de jeux italiens n’ont d’autre choix que de voir à la baisse les salaires des employés. Mais malgré les quelques centaines d’euros en moins, les salariés des casinos en Italie disposent tout de même de sommes assez confortables par rapport aux salaires des employés des casinos en France. Par ailleurs, un nombre important d’employés sont partis à la retraite anticipée, ces initiatives permettent aux établissements de jeux d’économiser quelques millions supplémentaires.

Les revenus des casinos en Italie sont en baisse

Les casinos français sont en souffrance à cause de la crise depuis quelques années déjà. Les casinos italiens aussi connaissent les mêmes déboires. Les revenus des établissements de jeux régressent considérablement. Pour limiter la casse, les casinos italiens font des économies du côté des dépenses. Les salaires des employés sont bien évidemment les premiers touchés par cette baisse des dépenses. Les baisses de salaires ont permis en 4 ans de faire des économies considérables pour combler un peu la régression des chiffres d’affaires. Les chiffres montrent que les employés de casino en Italie sont largement mieux payés que ceux des casinos français. De ce fait, les salariés italiens sont tout de même bien payés compte tenu des réductions de salaire appliquées par les casinos. En effet, un croupier français gagne un salaire mensuel moyen de 1 200 euros alors qu’un croupier italien est payé environ 80 000 euros par ans.

Baisse des salaires et départ anticipé à la retraite

Les salaires plus que confortables accordés aux employés des casinos italiens ont dû être réduits pour faire face à une crise mondiale sévère. Ainsi, le casino de Venise a baissé d’environ 10 000 euros les salaires de ses employés depuis 2010. Aujourd’hui donc, les salariés gagnent dans les 76 000 euros par an au lieu de 87 000 euros auparavant. Cette baisse est importante, mais les employés italiens gagnent tout de même plus que les employés français. Bien que ces réductions ne soient pas appréciées de tous, elles permettent aux établissements de jeux de ne pas couler dans les méandres de la crise.

En outre, les retraites anticipées sont également des moyens assez efficaces pour faire des économies pour les casinos en Italie. En effet, les établissements de jeux ont remercié bon nombre de leurs employés, toujours pour se maintenir à flot. Le casino de Venise, entre autres, a demandé le départ anticipé à la retraite de 62 de ses employés depuis 2010. Ces opérations lui ont permis d’économiser pas moins de 10 millions d’euros. Le casino de Campeone a, quant à lui, proposé à 26 de ses salariés une retraite anticipée.

En bref, les baisses de salaires semblent être efficaces pour économiser en temps de crise. Cependant, cette éventualité n’est pas toujours bien prise par les salariés qui se sentent lésés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here