En Italie, hausse des paris en ligne et baisse de la vente au détail

0
20
Italie

En Italie les résultats sur les paris sportifs viennent d’être révélés pour le mois d’avril. Un léger recul a été enregistré en général. Toutefois, du côté des opérateurs en ligne tout va pour le mieux, car ils s’en sortent avec une hausse contrairement au marché de la vente au détail.

Un chiffre d’affaires en recul pour les paris sportifs

L’agence de presse italienne Agimeg vient de publier les chiffres du mois d’avril pour les paris sportifs. En tout, le secteur a encaissé 995 millions d’euros, soit une baisse de 5 % en comparaison avec l’année dernière. Pour les paris au détail, les paris sont au rouge soit une baisse de 2 % sur un an, avec 310,5 millions d’euros. Toutefois, les opérateurs en ligne ne sont pas concernés par cette baisse au vu de leur résultat. Les revenus des paris en ligne ont connu une progression de 3,7 % soit l’équivalent de 58,7 millions d’euros.

Les paris dans les kiosques ont cependant généré une baisse de 8,1 % soit l’équivalent de 87,8 millions d’euros. Malgré tout, sur les 4 premiers mois le chiffre d’affaires des paris en ligne est en augmentation de 221 millions d’euros soit de 47,6 % et pour le commerce au détail, la hausse a été de 45,6 % à 310,5 millions d’euros. Les paris sur les sports virtuels ont été la force des activités en ligne, car son chiffre d’affaires s’élève à 139,3 millions d’euros sur un an et 20,5 millions pour le mois d’avril uniquement.

Les chiffres à la loupe

Si les sports virtuels ont eu du succès, du côté des paris hippiques les chiffres sont médiocres avec un revenu de 35,3 millions d’euros. La situation s’améliore du côté des casinos en ligne pour le mois d’avril avec une progression de 28,6 % à 58,1 millions d’euros. Les opérateurs qui tiennent les trois premières places ne sont autres que Pokerstars, Lottomatica et Sisal. En ce qui concerne Pokerstars, ses tournois sont toujours les mieux appréciés avec une part de 62,9 %. Par rapport aux tournois, les cashs games connaissent plus de difficulté.

Sur le bingo, les dépenses sont d’une totalité de 9,9 millions d’euros, avec une recette de 2,4 millions. Le leader du marché est Tombola Interactive avec une part de 42 %, il est suivi par Bwin qui n’occupe que 13,6 %. L’Italie compte aussi aujourd’hui une liste noire d’opérateurs qui ne détiennent pas de licence locale. Cette liste contient actuellement 7 100 sites que le régulateur des jeux de l’Italie a répertoriés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here