De grandes difficultés dans les casinos de l’Île Maurice

0
60
Île Maurice

Les casinos de l’île Maurice sont en très mauvaise posture depuis quelques années déjà. Les pertes s’accumulent année après année et malgré les efforts, la situation ne semble pas évoluer. Le nouveau Chairman du SIC Managements Services, Mick Gujadhur, a donc informé les salariés des améliorations prévues pour renverser cette tendance à la baisse des recettes. Cette annonce a été faite vendredi 23 janvier lors d’un séminaire organisé par la Casino Employees Union à Trianon.

Des pertes accumulées depuis 2008

Les casinos de l’île Maurice sont en difficulté depuis 2008. Cette année-là, les établissements ont essuyé une perte de Rs 16 millions. Six ans plus tard, la chute est encore plus importante puisque cette perte atteint aujourd’hui les Rs 100 millions. Les complexes de jeux ont rapporté Rs 904 millions en 2008 et les recettes amassées en 2013 ne sont que de Rs 578 millions. Malgré une réalité morose, les charges supportées par les casinos de l’île Maurice sont de plus en plus importantes. En 2008, les dépenses engageaient la somme colossale de Rs 409 millions.

L’année passée, elles sont allées jusqu’à Rs 544 millions. Face à cette situation des plus défavorables, la direction présidée par le nouveau Chairman du SIC Managements Services Mick Gujadhur, n’a plus le choix, elle doit remettre ces établissements sur les rails. Pour y arriver, elle prévoit des changements majeurs pour que les casinos puissent générer des revenus plus conséquents.

Des actions concrètes

Le Chairman Mick Gujadhur souligne sa volonté à faire évoluer la situation vers un peu de stabilité. Il faut agir vite, mais bien afin de préserver un maximum d’emplois. Les casinos de l’île Maurice subissent également la pression du gouvernement. Les déclarations de Vishnu Lutchmeenaraidoo au sujet des établissements de jeux risquent de le mettre au pied du mur. En effet, un délai de 6 mois est accordé aux casinos pour se refaire une santé et un délai de 1 an pour générer des bénéfices. Jack Bizlall, membre du Steering Committee, ne pense pas qu’un délai aussi court puisse changer grand-chose à la situation des casinos.

Pour le moment, la priorité est la mise en place d’un business plan efficace. Mick Gujadhur recommande l’installation de nouvelles machines, la restructuration des casinos et leur relocalisation dans le Nord et à l’Est. Comme le comité a voté contre la vente des établissements de jeux, la meilleure solution est encore la restructuration selon Jack Bizlall. Ce dernier pense même que deux nouveaux casinos pourraient changer la donne.

Toutefois, Jack Bizlall a bien fait comprendre que le remplacement des vieilles machines ne doit en aucun cas être une menace pour les salariés. Bien que les nouvelles machines ne requièrent pas l’intervention humaine, les emplois doivent impérativement être préservés. Il a également fait remarquer qu’actuellement les jeux de hasard se diversifient de plus en plus. Les joueurs ont la possibilité d’aller sur un casino en ligne. Et les jeux de proximité comme les cartes à gratter sont aussi très en vogue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here