Corée du Sud : le premier complexe touristique et casino a ouvert ses portes

0
44
Corée du sud

Le premier complexe touristique et casino de la Corée du Sud viennent d’ouvrir ses portes. Il s’agit du Paradise Sega Sammy’s Paradise City. Il se situe à Yeongjongdo, là où se trouvait l’ancien établissement appelé Paradise Incheon Casino. Le complexe a adopté un style très répandu appelé K-Style et l’Art-Tainment, un mélange d’art et de divertissements. Le projet a nécessité un investissement colossal et les propriétaires espèrent attirer du monde venant surtout de l’Asie, car il faut le rappeler les Sud-Coréens ne sont pas autorisés à jouer dans les casinos sauf celui de Kangwon Land.

Un nouveau complexe dans un style purement coréen

La Corée du Sud accueille un nouveau complexe à la fois casino et haut lieu du tourisme. Appelé Paradise Sega Sammy’s Paradise City, il se trouve à Yeongjongdo là où se trouvait le Paradise Incheon Casino. C’est à la fois un lieu de découverte de l’art et un endroit pour se divertir. Il se différencie par son style purement coréen, adoptant le K-Style. Il y a de quoi attirer les visiteurs de tous les horizons, car la culture pop coréenne est devenue en quelques années un phénomène mondial. Il vise surtout les touristes asiatiques, car les Sud-Coréens ne sont pas autorisés à jouer dans les casinos de leur pays sauf au Kangwon Land.

Le président du groupe Paradise qui est un des initiateurs de ce projet a émis son avis lors d’une conférence de presse. Il a tenu à dire que Paradise City a été un des meilleurs défis pour leur entreprise, pour servir de moteur de l’industrie du tourisme. Il a rassuré que le complexe de villégiature deviendra une destination clé pour la communauté adepte du  Hallyu. Il espère mener haut la fierté nationale. C’est un argument très persuasif vu que la culture coréenne s’est propagée et compte des millions d’adeptes dans le monde.

Des projets de casino resort un peu partout

Ce n’est pas le seul projet de casino resort du pays. La situation est controversée, car les opérateurs construisent ou espèrent construire des complexes là où les habitants ne disposant pas de passeports étrangers ne peuvent même pas fréquenter. L’intérêt réside outre le territoire, car ces nombreux opérateurs visent surtout les clients asiatiques et du reste du monde. Ils sont même prêts à dépenser des sommes importantes dans ces projets. C’est le cas du Paradise Sega Sammy’s Paradise City qui a coûté 1,1 $ milliard et qui est né suite à un partenariat entre Paradise Co. de la Corée du Sid et de Sega Sammy Holdings du Japon.

Le projet passe par plusieurs phases et l’achèvement total de la phase I est prévu avant 2019. Ce n’est pas le seul du genre. Mohegan Sun s’est associé avec KCC Corp pour la construction d’un complexe resort dans la même zone, mais cette fois-ci près de l’aéroport international d’Incheon. Il comprendra plusieurs étapes comme pour le précédent dont dans un premier l’achèvement de la partie divertissement. Il coûtera 1,21 $ milliard dont une grande partie est réservée à l’espace de jeu. Toujours dans cet axe, Caesars Entertainment a déjà franchi le pas en obtenant en premier sa licence.

Mais aujourd’hui cet opérateur est encore en cours de négociation pour mener à terme son projet de casino dans le pays. Il doit choisir son partenaire vu que le promoteur immobilier Lippo Limited a décidé de se retirer en 2016 au moment même où Caesars était en pleine bataille pour une restructuration devant le tribunal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here