Condamné à 6 mois de prison ferme pour avoir dérobé 20 000 € de jetons au Sun Casino

0
23
Justice vol

La situation est plus qu’insolite. Un homme de 64 ans fait main s’empare de jetons. L’événement pour le moins amusant s’est déroulé le 6 octobre 2016 au Sun Casino à Monte-Carlo. Il s’est mis en tête de gagner de l’argent sans pour autant en débourser de sa poche. Sa technique serait de dérober des jetons pour les échanger contre 20 000 €. Ce procédé est ingénieux, on doit l’avouer, mais pas sans conséquence. Ce dernier est appelé devant le tribunal. Contre toute attente, il est absent pour le procès. Cela lui vaut 6 mois de prison ferme.

Piégé par le gain de 20 000 €

La tactique est vraiment simple. L’homme fait les cent pas autour des roulettes pour en dénicher une fermée. Tout ce qu’il a à faire, c’est attendre. Lorsque le croupier détourne le regard du tapis vert, les jetons sont libres. Le sexagénaire met la main sur la réserve de jetons. En tout, le voleur réussit à soustraire vingt plaquettes de 500 €. Seulement, voilà, il oublie les caméras de surveillance du casino. Sun casino porte plainte pour vol. Les images des vidéos surveillances sont entre les mains des enquêteurs. Ces derniers constatent les faits. Le suspect a enjambé le cordon de sécurité. Il est reparti avec 2 piles de jetons. L’homme est pris aux dépourvues par la suite des événements. Il s’est empressé pour se présenter au guichet afin de récupérer ses gains. Comme tout client, il est obligé de présenter sa carte d’identité. Le piège se referme sur l’arnaqueur. Les autorités détiennent enfin ses coordonnées.

6 mois de prison fermes pour l’homme de 64 ans

D’après les informations recueillies à son encontre, l’homme n’est pas un enfant de chœur. D’après le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, le casier du suspect mentionne des infractions (vols, évasions, outrages…). Il insiste également sur le fait que le vieil homme ne comparaîtra pas dans les locaux de la Sûreté publique. Il sera juste interrogé par les inspecteurs. Cela dit, selon le Maître Clyde Billaud, la raison de son délit serait due à un syndrome psychosomatique et un trouble mental. Il poursuit sa lancée en affirmant l’âge de son client et qu’il faudrait en prendre compte. Pour le procureur Alexia Brianti, les preuves l’inculpant sont trop évidentes. Ses agissements montrent bien qu’il est en pleine possession de ses moyens. En conséquence, le tribunal s’arrêtera à 6 mois de prison fermes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here