La Commission des jeux du Royaume-Uni lance un avis public aux opérateurs sur les offres de bonus

0
47
Royaume Uni

Pour continuer dans la politique de protection des joueurs, la Commission des jeux du Royaume-Uni a lancé un avis public à l’encontre des opérateurs. Cela concerne les offres de bonus. Cet avis fait suite à l’affaire d’Europe Limited et Fesuge Limited, où de nombreux clients se sont plaints suite à  des primes qui leur ont été offertes. Pour cause, il y a eu des incidents dont des suspensions de compte avec des raisons assez floues.

Problème d’abus dans les conditions des jeux

La Commission des jeux du Royaume-Uni a tenu a rappelé à tous les opérateurs détenant une licence britannique sur les problèmes d’abus dans les conditions de jeu. En effet, certains d’entre eux en profiteraient pour décider unilatéralement de suspendre des comptes sur base de soupçon. Elle a tenu à rappeler l’affaire d’Europe Limited et Fesuge Limited de 2016. Elle a réclamé que toutes les promotions et bonus destinés aux clients soient justes et transparents. Elle a invité les opérateurs à prendre note des abus commis par la firme qui ont été réalisés via les sites Fun88.co.uk, TLCBet.co.uk, 12Bet.com et 138.com.

Il y a eu en outre les bonus qui ont été offerts suite au Festival Annuel de Cheltenham, qui s’est déroulé au mois de mars. Plus tard, des plaintes ont été reçues, provenant de plus de 800 clients. Ils ont subi une suspension de leur compte et la raison évoquée n’était pas réellement fondée, qu’elle dépendait uniquement de la volonté de l’opérateur. Ainsi, 5 000 comptes ont été suspendus en évoquant leurs conditions particulières qui stipulaient que l’opérateur avait le droit de le faire si un joueur abuse ou essaie d’abuser d’un bonus ou d’une promotion, ou s’il est susceptible de bénéficier d’un tel abus.

La Commission a ainsi révélé un abus et a évoqué la loi sur les droits des consommateurs. En effet, il a relevé que les conditions sur les jeux offerts ne doivent pas contenir des clauses abusives. Il a ainsi souligné que TGP Europe Limited et Fesuge Limited ne respectait pas l’équité et se réservait le seul droit de manière unilatérale, à mettre fin au contrat avec un membre sans motif clairement indiqué. Il n’y avait non plus aucune définition sur l’abus de bonus.

Des leçons à tirer de cette affaire

Suite aux poursuites effectuées par la Commission, TGP Europe Limited et Fesuge Limited a accepté d’apporter les modifications nécessaires aux conditions. Il a également payé les frais dépensés pour l’enquête, un montant de 8 652 $. En outre, les opérateurs devraient s’assurer que ces offres spéciales soient équitables en vertu de la Loi sur les droits des consommateurs de 2015 et se conformer aux lois en vigueur avant de fournir un résumé précis « en langage simple et compréhensible ».

La commission a tenu également à déclarer que les prestataires de services ont le devoir de définir « clairement » et rendre « facilement accessible » les circonstances et les conditions dans lesquelles les promotions sont disponibles tout en présentant une explication « claire et transparente » de leur position sur les abus de primes et comment les pénalités seront appliquées. C’est une leçon que toutes les parties tirent de cette affaire, affirme la Commission pour tous les opérateurs licenciés.

Elle a tenu à souligner que : «Les exploitants offrant des promotions et des bonus en temps normal et lors d’événements majeurs doivent veiller à ce que leurs conditions soient conformes aux exigences de la Loi de 2014 sur les droits des consommateurs et aux conditions de licence et codes de pratique. Ils devraient adopter une approche proactive pour évaluer leurs politiques et procédures afin d’assurer la conformité. « 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here