La Commission Européenne soutient le marché danois du bingo en ligne et de la course hippique

0
19
Danemark

C’est une grande réjouissance pour les opérateurs et une nouvelle rentrée d’argent dans les caisses de l’État. En effet, la Commission Européenne vient d’apporter son soutien au marché du bingo en ligne et surtout de la course hippique. Elle a donné récemment sont accord sur le plan du gouvernement pour la libéralisation de ces deux marchés. Pour l’opérateur de jeu Danske Spil, c’est aussi la fin d’un long monopole.

Le marché du bingo en ligne et de la course hippique libéralisé

Les opérateurs en ligne peuvent se réjouir de la nouvelle qui vient de tomber. Désormais, le marché en ligne du bingo et de la course hippique est ouvert. Cette décision est le résultat du soutien de la Commission Européenne. Depuis peu, celle-ci a donné son accord au plan du gouvernement danois qui vise à libéraliser les marchés du bingo et de la course de chevaux. Cette décision aura une répercussion sur les caisses de l’État. Elle mettra surtout une fin au monopole qui perdure depuis longtemps de l’opérateur de jeu Danske Spil.

Le Danemark, qui avait demandé plus tôt à la Commission d’examiner ses projets de loi, avait déjà émis son souhait d’ouvrir le bingo et les courses hippiques à d’autres entreprises de jeu. Cependant, cette ouverture ne sera destinée qu’aux opérateurs agréés et l’effectivité de ce projet est prévue pour le 1er janvier 2018. Le PDG de l’Association des jeux en ligne danois, Morten Ronde, a félicité ce grand pas réalisé par le gouvernement, qui est de libéraliser le bingo en ligne et la course hippique au Danemark. Il a souligné que c’est aussi une victoire pour l’association qui se bat pour cette libéralisation depuis 2012. Il a rajouté que ces nouvelles règles contribueront davantage à apporter de l’innovation et une bonne croissance à l’industrie.

Le gouvernement danois très investi dans ce nouveau projet

Ce nouveau projet de loi du Danemark est une porte d’entrée pour les opérateurs privés. Ils pourront demander une licence pour proposer le bingo en ligne aux joueurs. Le gouvernement espère avec cette décision, à ramener les joueurs sur un marché réglementé, et cela dans le but de les protéger. Il compte en outre s’investir en apportant une contribution spéciale de 8 %  sur le chiffre d’affaires engrangé à la course hippique, une fois que l’ouverture des courses de chevaux, de chiens, de pigeons sera effective, que ce soit en ligne sur les plateformes terrestres.

Les autorités danoises ont affirmé et défendu le projet en argumentant que le monopole sur le bingo en ligne n’est plus un modèle approprié qui permet d’atteindre ses objectifs. Il a rajouté que la demande sur le marché est deux fois supérieures à l’offre de Danske Spil. Pour le marché des courses de chevaux, le gouvernement danois a souligné que Danske n’a pas été en mesure d’y attirer l’intérêt, ce qui a engendré la baisse du chiffre d’affaires depuis 2007. Il y a quelques jours, le Parlement danois a adopté le projet de loi après que l’examen triennal au niveau de la Commission Européenne a expiré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here