Casino Hard Rock d’Ottawa : un projet de grande envergure

0
31
Casino de l'hippodrome Rideau-Carleton

Le géant américain Hard Rock International vient d’informer son projet concernant son plan d’expansion du casino de l’hippodrome Rideau-Carleton. Le Hard Rock Ottawa devrait donc bientôt voir le jour puisque l’investissement affiche une somme conséquente de 318 millions de dollars étalés sur une période de six ans. L’objectif de la multinationale consiste à élargir ses offres ainsi que de sa clientèle.

Un aménagement anticipé

L’entreprise a d’ores et déjà déposé une demande auprès de la ville pour un changement de zonage. En quelques semaines, la rénovation prend forme en proposant une salle entièrement rénovée comprenant au moins 35 tables de jeu. Le HRI compte bien rajouter 750 machines à sous et 20 tables de jeu. Afin de cibler une large clientèle, il veut ajouter une salle de spectacles pouvant accueillir 2 500 personnes, 4 restaurants, un steak house, un lounge, une boutique et un Hard Rock Café. Généralement, le groupe possède à son actif des établissements implantés dans 75 pays. En 2023, il prévoit des travaux pharaoniques, dont la construction d’un hôtel de 8 étages avec stationnement et de 200 chambres.

Selon un communiqué du président de Hard Rock International, Jim Allen, le projet se focalise sur une destination alliant divertissement et plaisir au sein d’un complexe de niveau international dédié aux touristes et résidents de la capitale. Quant aux avantages, le maire Jim Watson déclare que l’infrastructure devrait booster l’économie locale avec la création de 4 000 emplois directs ou indirects. Il rajoute que le Hard Rock représente une entreprise internationale qui bénéficie d’une excellente crédibilité et saura concurrencer les autres casinos du territoire tels que celui du Lac-Leamy.

Une concurrence qui s’annonce rude

Concernant l’instauration de ce nouveau projet, une consultation publique sera organisée le 7 mars permettant aux citoyens de donner leur avis sur le sujet. En effet, c’est un investissement conséquent qui devrait générer des revenus importants. Malgré l’ampleur des chiffres, le casino du Lac-Leamy ne craint nullement l’arrivée de ce nouveau concurrent. La porte-parole de l’établissement, Catherine Schellenberg, affirme que l’industrie demeure un secteur compétitif qui oblige les opérateurs à s’améliorer et investir dans de nouveaux équipements. De son côté, les prestations sont à la hauteur des attentes et les habitués s’avèrent nombreux avec une existence de plus de 20 ans. La maison de Gatineau enregistre une vaste fréquentation, soit 2,7 millions de visites par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here