Casino de Crans-Montana : les projets de son nouveau directeur

0
20
Casino Crans-Montana

Cédric Boccard, le nouveau directeur du casino de Crans-Montana monte en créneau en lançant de nouveaux projets prometteurs. Son objectif consiste à optimiser la visibilité de l’établissement auprès des autres acteurs du marché du Haut-Plateau.

Étroite collaboration avec les commerçants locaux

Le 1er mars dernier, Cédric Boccard est devenu le nouveau directeur du Casino de Crans-Montana. Ce dernier a déjà acquis quinze ans d’expérience dans le monde des maisons de jeux et compte bien continuer son ascension en renforçant ses prestations. Selon le principal intéressé, le casino du canton bénéficie d’un énorme potentiel, que ce soit pour séduire des clients locaux ou des visiteurs de passage. Actuellement, le casino propose des options de divertissement attirant plus les habitués. De ce fait, le responsable aimerait élargir ses horizons en misant sur une plus grande visibilité permettant de cibler les touristes. Des partenariats devront être créés avec les commerçants de la station. Sur ce point, l’entreprise a déjà travaillé avec l’école des Roches en aménageant de nombreuses tables de jeu sans miser de l’argent réel au cours d’une soirée privée. Cédric Boccard déclare que le casino aimerait développer ce type de manifestation ajoutant à la liste, la modernisation des équipements dans le parc des jeux.

Au profit des collectivités publiques

Le nouveau directeur reste confiant quant à l’avenir avec un chiffre d’affaires qui se porte bien. Le casino connaît une hausse du taux de fréquentation ainsi que du Produit Brut des Jeux que la société valaisanne a versée au total, 5,45 millions de francs aux collectivités et 600 000 francs de dividendes. Dans l’ensemble, une dizaine d’associations ont bénéficié de cette aide financière du casino, par exemple, le Caprice Festival ou encore l’association Transport Handicap. Outre les machines, le casino jouit d’une situation favorable avec la rénovation du secteur d’Ycoor et le parking souterrain. Par ailleurs, Albert Nussbaumer souligne que la campagne publicitaire effectuée sur les réseaux sociaux permet de séduire de jeunes utilisateurs. Afin de les satisfaire, le casino a revu ses mises en baisse en tenant compte du pouvoir d’achat de ce genre de clientèle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here