Cartamundi s’allie avec un partenaire de grande envergure aux États-Unis

0
5
Etats Unis

Le leader belge de la production de cartes à jouer, Cartamundi, vient de s’offrir United State Playing Card Company, un concurrent établi aux USA et en Espagne. Le montant de l’investissement n’a pas encore été communiqué, mais selon The Wall Street Journal, l’opérateur atteindrait les 200 millions de dollars.

Une évolution constante

Depuis le décès de Chris Van Doorslaer à la fin de l’année 2017, la direction a été confiée à Stefaan Mercks. Ce dernier compte développer les prestations de l’entreprise en misant sur cette opération, l’une des plus importantes de son histoire. Selon l’intéressé, la société USPC se spécialise dans un secteur intéressant Cartamundi. Il poursuit que cet investissement vise un objectif bien précis, la distribution des jeux de cartes au niveau mondial en étant présent sur le marché international. Une initiative qui lui permet de conquérir d’autres joueurs et augmenter ses revenus en quelques années. Fondé en 1765, le Belge exploite 11 locales de production, situés en Belgique, Japon, Inde, Pologne, France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Brésil et enfin, aux États-Unis. En 20 ans, Cartamundi a évolué au fur et à mesure de l’innovation technologique. En passant par un statut de PME flamande en acteur international, il continue de produire des cartes de jeux Uno, Pokemon et bien d’autres cartes à jouer présentes dans plusieurs casinos. Comme lui, la firme United State Playing Card Company affiche également ses années de gloire avec un chiffre d’affaires de 112 millions de dollars en 2018. Parmi ses cartes à jouer les plus réputées, on découvre « Bicycle, Bee, Hoyle ou encore Fournier ». Détenant les marques Campingaz et Parker, ses deux sites de production emploient 350 personnes, beaucoup moins que Cartamundi avec ses 2 200 salariés.

Dans le cadre du développement de la marque, Cartamundi tend à se diversifier et à cibler d’autres consommateurs outre-frontière par le biais de nouveaux marchés et des partenaires internationaux. Lors d’un communiqué, le groupe affirme que cette acquisition constitue une suite logique des choses soulignant que l’USPC reste un acteur de poids dans le domaine de l’art de la manipulation des cartes, du casino et des jeux de cartes. Cette fusion offrira à l’entreprise des avantages indéniables notamment sur les effectifs qui devraient atteindre plus de 2 500 travailleurs. Les deux opérateurs comptent finaliser cette transaction durant la seconde moitié de l’année en attendant l’obtention des autorisations et la consultation des organismes sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here