Addiction : un joueur autrichien obtient gain de cause

0
63
Joueur autrichien addiction

Le jeu d’argent peut être un type de divertissement, mais peut aussi être une manière de se faire de l’argent facilement et rapidement. C’est pourquoi de nos jours, beaucoup de personnes deviennent accro aux jeux d’argents et ressentent le besoin de jouer et de parier tout le temps. L’addiction aux jeux peut causer préjudice à celui qui ne connaît pas sa limite.

Les causes de l’addiction

L’addiction aux jeux d’argent et de hasard d’un joueur peut avoir été causée par ses problèmes personnels. Cela peut être un besoin urgent d’argent, le chômage, une séparation et bien d’autres. L’addiction est surtout due à l’illusion de pouvoir contrôler le hasard, l’appât du gain, la fièvre du jeu ou encore le fait de croire que sa chance va tourner. C’est pourquoi, en Autriche, depuis le 1er janvier 2015, toutes les machines à sous à accès libre dans les endroits publics ont été fermées.

Avant de devenir un joueur excessif, le joueur en question a surement dû connaître une phase de gains. Voilà pourquoi il aurait continué de miser tout son argent en pensant qu’il récupèrerait tout grâce à sa chance. C’est comme le cas d’un joueur Viennois qui avait perdu plus de 800 000 € en pariant sur des jeux de hasard. Ce dernier a pu obtenir gain de cause après avoir porter plainte et a pu récupérer une partie de son argent perdu entre 2006 et 2010.

Les litiges judiciaires liés à la dépendance aux jeux

L’addiction aux jeux telle qu’elle soit, en ligne ou dans des casinos terrestres peut arriver à n’importe quel joueur. On revient encore sur le cas du joueur Viennois qui avait perdu plus de 800 000 €. Après avoir passé devant le tribunal, ce dernier s’est avéré être un « joueur dépendant » selon l’expertise d’un psychiatre. Par la suite le tribunal a sorti son jugement le 11 décembre 2010 et a permis à ce joueur compulsif de pouvoir récupérer une partie de son argent, soit 438 000 €. Il est clair que pour le cas de ce joueur, sa dépendance aux jeux lui a causé des troubles psychologiques.

Selon la législation autrichienne, la dépendance aux jeux est qualifiée comme un « objet de désir » pour celui qui ne peut s’en passer. Un nouveau cas de joueur en ligne dépendant est aussi survenu il y a quelques mois. Celui-ci avait perdu une somme énorme d’une valeur de 1 000 000 €, en jouant à la roulette russe en ligne. Dans ce genre de cas, la Cour Suprême entre en jeu en cas de litige. L’Etat joue aussi un rôle important dans la législation sur les jeux d’argent et d’hasard en ligne comme sur tous les casinos terrestres.

En ce qui concerne le joueur dépendant qui avait perdu plus de 1 000 000 €, il attend encore d’avoir gain de cause auprès du tribunal compétent. Ce qui lui permettrait d’être remboursé par la société Novomatic, propriétaire des machines à sous, qui selon lui est responsable de ce qui lui serait arrivé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here