Accusé de tricherie, Phil Ivey fait appel à la décision de la justice

0
51
Phil Ivey
Phil Ivey

Phil Ivey a fait appel à la décision de la justice qui avait rendu un verdict en faveur de Crokford’s Casino, qui était en litige avec le joueur. En effet, il a été accusé de tricherie par l’établissement. Les responsables lui ont ainsi refusé le paiement de 7,8 millions de livres sterling soit plus de 11 millions de dollars.

Retour sur la mésaventure de Phil Ivey

L’affaire remonte en août 2012. Après un Punto Banco, le joueur Phil IVey a réussi à récolter 7.8 millions de £. Toutefois, lorsqu’il a voulu retirer son gain auprès des responsables, ces derniers ont catégoriquement refusé de le faire. Ils ont accusé le joueur d’avoir triché durant le jeu. En effet, celui-ci avait utilisé la technique de l’Edge sorting.

Le principe est simple : Phil Ivey a exploité les défauts d’impression des dos de cartes pour s’y retrouver. Un an après, la Cour londonienne a estimé que cette technique était une autre forme de tricherie. Cette même Cour a ainsi statué en faveur du Crokford’s Casino. Par rapport à la loi, ce serait une pratique illégale. Cependant, l’avocat du joueur a fait savoir qu’une demande d’appel sera faite.

La demande d’appel acceptée

Pour contre carrer la décision de la Cour, un appel a été engagé par l’avocat de l’accusé. Après un an, Phil Ivey semble avoir obtenu ce droit d’après le Daily Mail. Le joueur a entre autres fait part de sa réjouissance face à cette décision de la justice. Il a souligné que cela est vraiment une excellente nouvelle. Il rajoute que pour lui c’est une seconde chance et qu’il espère que cette fois-ci il gagnera.

Dans ses propos, il a également tenté de se justifier et souligne qu’il n’est du genre de ceux qui triche. Par conséquent, c’est pour cette raison qu’il a été autant déçu par cette décision de la justice quand celle-ci a rendu son verdict l’année dernière. Il estime être lésé même si les accusations de tricheries n’ont pas été faites de manière directe.

Une autre affaire avec un autre casino

Toutefois, le joueur Phil Ivey n’est pas encore sorti de l’auberge et sa réputation est toujours dans la boue. En effet, le Borgata Hotel Casino & Spa à Atlantique City a aussi engagé des poursuites en avril 2014 contre celui-ci. L’établissement lui réclame le remboursement de 9.6 $ millions qu’il a empoché. Le casino a fait remarquer qu’il avait utilisé la même technique durant son passage en 2012.

Pour Phil Ivey de telles accusations ont des conséquences assez importantes. Il a affirmé que cela est une chose assez grave dans le monde des jeux. Suite à tout cela, il n’est plus le bienvenue dans certains casinos. Toutefois, il affirme que ses partenaires et ses amis l’ont soutenu. Il a notamment tenu à mettre en évidence que ces derniers savent ce qu’est la tricherie et ce qui ne l’est pas. Il sera devant la cour d’appel le 10 décembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here