Vers un contrôle d’identité pour les joueurs du PMU et de la FDJ

0
108
Contrôle d'identité

Ils sont deux députés à l’origine de l’idée de vérifier l’identité des clients achetant des tickets de paris, de loto ou autres jeux d’argent de la FDJ et du PMU chez les buralistes. Il s’agit de Jacques Myard (LR) et de Régis Juanico (PS).

Le contrôle d’identité s’étend aux clients du PMU et de la FDJ

Mercredi, les deux parlementaires ont dévoilé un rapport sur la régulation des jeux d’argent. Dans ce document, les députés suggèrent l’extension du contrôle d’identité aux joueurs du PMU et de la Française des jeux. En octobre 2016, la Cour des Comptes avait déjà fait une proposition obligeant les joueurs à procéder à la présentation de leurs pièces d’identité au moment de jouer. L’extension du fichier des interdits de jeu a aussi été évoquée.

Si jamais cette proposition de loi est entérinée, les joueurs devront présenter leur carte d’identité avant de faire n’importe quel jeu de hasard. Loto et Quinté y compris.A l’heure actuelle, seuls les clients des casinos terrestres et les joueurs sur les plateformes de jeux d’argent en ligne sont obligés de fournir leur identité pour pouvoir ouvrir un compte joueur en ligne.

Pour Fabrice Paire, le numéro 1 du groupe Partouche, cette décision de contrôler aussi l’identité des joueurs achetant des jeux PMU et FDJ chez les buralistes est correct. Ce dernier avait évoqué l’existence de contrôle d’identité à l’entrée des casinos depuis 10 ans.

Un moyen de lutter contre l’addiction au jeu

Chez les buralistes, le contrôle d’identité existe bel et bien, mais au moment du retrait d’un gain. En effet, la FDJ exige qu’on enregistre l’identité d’un joueur faisant un retrait de gains de 5 000 euros et plus. Grâce à ce contrôle d’identité, il est possible de conserver les coordonnées des gagnants, et ce durant cinq ans. Mais pourquoi ce contrôle d’identité doit être obligatoire ?

En fait c’est un bon moyen de lutter contre l’addiction. Dans l’hexagone, le nombre de joueurs excessifs et compulsifs est évalué à 200 000. 1 million de joueurs sont classés à risque modéré si l’on croit les dernières estimations de l’Observatoire des jeux il y a deux ans.

Avec le contrôle d’identité, il sera également possible d’empêcher les plus jeunes, les mineurs, à acheter des tickets FDJ et PMU. 30 % des jeunes de 15 à 17 ans s’adonneraient à des jeux d’argent.

Enfin, contrôler l’identité des joueurs permettra de limiter le blanchiment d’argent. L’univers des jeux d’argent étant connu comme un des canaux où circulent facilement l’argent sale.

Extension du fichier des interdits du jeu

Le rapport parlementaire suggère également d’étendre la consultation du fichier des interdits de jeu aux buralistes de la FDJ ainsi que le PMU. Ainsi, un joueur addictif est en droit de demander de faire partie de cette liste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here