218 personnes arrêtées en Chine pour avoir développé un réseau illégal de casinos en ligne

0
41
Chine

La police chinoise du Guangdong a procédé à l’interpellation de 218 personnes suspectées dans une affaire d’exploitation illégale de casinos en ligne. Il leur est également reproché d’avoir usé des noms de certains opérateurs de jeux de Macau. Cette stratégie visait surtout à attirer une clientèle plus large. La police a affirmé que c’est l’une des plus grandes arnaques en ligne.

La plus grande arnaque du siècle

Les médias chinois ont annoncé que 218 suspects ont été arrêtés par la police du Guangdong. Elles ont été impliquées dans une affaire inédite d’arnaque sur des casinos en ligne illégaux. Elles ont utilisé une stratégie bien rodée pour pouvoir appâter leurs victimes. C’est en mars 2015 que la police a été informée de cette affaire. Des sites de jeux illégaux ont été découverts par les autorités peu après QUE cette information soit tombée.

Les joueurs qui ont été attirés par ces offres illégales sont tombés dans une escroquerie. Les malfaiteurs, pour attirer les clients, ont reçu des messages via leurs téléphones mobiles, leur proposant de jouer. Cette arnaque a permis aux arnaqueurs de gagner plus de 21 $ millions. Les victimes sont issues de nombreuses villes chinoises. Ils ont plus de 1000 à avoir été tombé dans ce réseau d’escroquerie. De plus, ils ont utilisé le nom de certains grands opérateurs de Macau pour que les joueurs intéressés tombent dans le panneau. Parmi ces noms, il y a le Venetian Macao, Galaxy et Grand Lisboa.

Des plaintes déposées auprès de la police

Les premières plaintes ont été déposées auprès de la police de Guangdong, dans la ville de Foshan. Elle a découvert la démarche des arnaqueurs. Les joueurs recevaient des offres de produits, avec des croupiers en live. Pour y jouer, ils devaient faire un dépôt d’argent dans des comptes préalablement désignés par les opérateurs illégaux. Le dépôt permettait de faire l’achat de jetons pour jouer aux jeux proposés, qui ont été bien sûr accompagnés par des offres très alléchantes.

Les sites visaient uniquement des clients de la Chine Continentale, car ils étaient conçus uniquement dans la langue chinoise. Pour l’hébergement des sites, ils utilisaient des serveurs qui se situaient dans la ville de Poipet au Cambodge pour éviter d’éveiller l’attention des autorités. Toutefois, après avoir localisé les serveurs, la police de Guandong a effectué une descente sur les lieux et a arrêté plusieurs personnes en majorité chinoise. Cela s’est passé le 1er mars dernier. Pour les ramener en Chine, les malfaiteurs ont été ramenés à bord d’un avion le 12 mars.

18 personnes ont été arrêtées au Cambodge. Elles ont déjà fait l’objet d’un avis recherche en Chine pour avoir exploité un réseau illégal de jeux en ligne. Un dispositif humain assez important a été déployé. 1000 agents de police ont été réquisitionnés dans cette affaire, pour effectuer des arrestations dans 18 provinces chinoises. C’est un vaste réseau qui a été démantelé. La police chinoise parle du plus grand dans le genre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here