11 personnes ont péri dans l’incendie d’un hôtel-casino en Géorgie

0
8
Batoumi

Le drame s’est déroulé dans la soirée de vendredi 24 novembre au sein d’un établissement de luxe de la station balnéaire de Batumi en Géorgie. On déplore au moins douze personnes tuées et une dizaine de blessés selon le Journal de Montréal. Mais, le bilan est revu à la baisse en faisant état de 11 morts de nationalité géorgienne et iranienne.

D’après le ministre de la Santé, Zaal Mikeladze, le feu a ravagé l’hôtel Leogrand provoquant ainsi l’intoxication au monoxyde de carbone douze personnes. La structure de 22 étages n’a pas résisté à la violence des flammes puisque les conséquences et les dommages sont graves. Ce dernier rajoute que dix personnes ont été hospitalisées d’urgence après avoir inhalé de la fumée. Ils sont encore dans un état critique a-t-il déclaré. Parmi les victimes blessées, la liste compte trois ressortissants turcs et un Israélien révélé par le porte-parole de la Clinique universitaire de Batumi, Kakha Chikhradze sur la chaîne Palitra News TV.

Dans la liste de la clientèle, il y a également les participantes du concours de Miss Géorgie. Heureusement, aucune d’entre elles n’ont été blessés rassure les médias géorgiens. Quant aux décès, les corps sont majoritairement des hommes dont huit ont été retrouvés dans un ascenseur, un dans une piscine et deux autres dans une salle de sport, précise l’agence de presse géorgienne Interpress. L’un des clients affirme que les flammes se sont répandues rapidement dans l’ensemble de l’hôtel provoquant ainsi un mouvement de panique. S’en suit, une coupure d’électricité conduisant au blocage automatique des portes d’où la complication de sortir des lieux.

Le ministère régional de l’Intérieur affirme dans un communiqué qu’une dizaine de camions et de nombreux pompiers ont lutté contre l’incendie. La première difficulté a été l’évacuation des clients toujours coincés au sein du Spa en raison de l’épaisseur de la fumée. Toutefois, des centaines d’habitués et des membres du personnel ont pu être évacués à temps. L’enquête est en cours afin de déterminer la véritable cause de l’incendie. Certains accusent l’hôtel du manque d’escalier de secours expliquant un non-respect des normes de sécurité en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here