Yahoo rattrapé par les enquêtes du procureur de New York pour ses paris sportifs en ligne

0
33
Yahoo Sports Daily Fantasy

Les sites de jeux sportifs en ligne sont depuis peu dans le collimateur du procureur de New York, notamment ceux qui opèrent sur le marché new-yorkais. Celui-ci a décidé d’aller plus et de mener quelques investigations auprès du site sportif de Yahoo. C’est notamment ce qui a été révélé à l’AFP. Le procureur a débuté ces enquêtes depuis déjà des mois, car il soupçonne de la tricherie sur ces plateformes.

Yahoo a du souci à se faire

Le procureur Éric Shneiderman a lancé une vaste offensive contre les sites de paris sportifs en ligne qu’il accuse de tricheries. Il a décidé très récemment de mener également son enquête chez Yahoo. En effet, Yahoo dispose d’une plateforme proposant des paris sportifs en ligne. Ces informations ont été notamment déjà relayées par des médias américains.

Yahoo n’est pas le seul, car le procureur s’est déjà lancé dans une bataille contre deux autres sites qui opèrent sur le marché. Il s’agit de FanDuel et Draftkings. Celui-ci a en outre interdit il y a peu l’encaissement des mises issues de joueurs new-yorkais. Toutefois, les deux sites n’étant pas convaincus des arguments du procureur ont décidé de faire le contraire, c’est-à-dire de continuer d’encaisser les mises.

Eric Shneiderman a ainsi décidé de saisir la justice pour procédure d’urgence afin que les deux sites ne puissent pas encaisser les mises. D’après les deux sites, les arguments de Mr Shneiderman ne sont pas fondés. Il les accuse en outre de proposer des jeux de hasard et non des jeux de paris sportifs.

Le fonctionnement de Yahoo

Yahoo opère dans les paris sportifs en ligne par le biais de Yahoo Sports Daily Fantasy. Il est accessible dans 43 états américains. Il propose régulièrement des concours. Le principe se base sur un fonctionnement assez simple. Des ligues virtuelles jouent et en contrepartie les joueurs réalisent des mises. Actuellement, elles ont atteint le seuil des milliards de dollars.

Ces tournois sont basés sur les performances réelles des athlètes. Les joueurs peuvent encaisser jusqu’à un million de dollars, mais ils doivent d’abord miser. Actuellement, Yahoo tire profit de l’absence des deux géants Draftkings et FanDuel, mais cela pourrait ne pas durer. Il faut dire que les états américains commencent à ne pas apprécier cette pratique.

5 états ont déjà émis une interdiction. Au Nevada une procédure similaire à celle du procureur Shneiderman a déjà été entamée. Même si, dans certains états considèrent que les paris sportifs en ligne ne sont pas des jeux de hasard, un grand nombre affirme le contraire. Pour rappel, aux États-Unis les jeux d’argent en ligne sont interdits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here