USA : Les casinos se bousculent pour obtenir une licence de jeux en ligne

0
883
Etats Unis

Depuis la nouvelle régularisation des jeux en ligne aux USA. Principalement dans les états du Nevada et du Delaware, aujourd’hui près de 11 casinos se bousculent pour obtenir une licence de jeu en ligne.

Cette licence permet d’offrir une gamme de jeux en argent réel sur internet et sur le territoire des États-Unis. Pour le gouvernement, c’est une ruée de demandes importantes, qui faut pouvoir gérer.

Chaque dossier qui doit être traité peut compromettre et augmenter à la concurrence. Le New Jersey qui sera en novembre prochain le troisième État à offrir le poker en ligne et autres jeux de hasard pourrait suivre la même importante ruée que le Nevada. Les casinos vont s’arracher les pieds et les mains entre eux pour obtenir une licence de jeu sur internet.

Rappelons-le nous, la nouvelle régularisation des jeux est devenue possible lorsque le gouvernement fédéral a fait volte-face en décembre 2011. Après s’être opposé catégoriquement aux jeux en ligne sur internet depuis des années, le gouvernement a finalement déclaré que les États pouvaient délivrer des licences de jeux à la condition de limiter le jeu aux résidents qui vivent dans ce même état.

Quand 11 casinos font une demande pour pouvoir exercer un service sur les jeux en ligne. L’offre et la demande peut être beaucoup plus compliquée qu’on ne le pense. Les choses peuvent devenir hors de contrôle. Les États-Unis n’avaient pas prévu un tel engouement.

Les casinos de Las Vegas Sands ou encore la MGM Resorts Internetionnal ou Wynn Resorts sont également attendus pour proposer prochainement leurs services de jeux en ligne.
Tous les casinos ont décidé de suivre la nouvelle tendance, car au fil de chaque trimestre, Las Vegas enregistre un chiffre d’affaires en baisse. Ils espèrent tous qu’avec la régularisation des jeux sur internet, leur chiffre d’affaires augmente.

Le casino Caesars qui par exemple à de nombreux casinos aux États-Unis est représenté comme l’un des plus grands opérateurs de casino à Atlantic City. Il a aussi des stations de Las Vegas et à Reno, au Nevada, à Baltimore, à La Nouvelle-Orléans, à Philadelphie et quelques autres villes américaines.

Il a été l’un des premiers à déposer une demande de licence de jeux en ligne plus tôt cette année. Il n’aura donc pas de mal à pouvoir l’obtenir très facilement. Mais le groupe a aussi ces craintes, la concurrence.

Le PDG de Caesars a récemment déclaré en mai dernier aux journalistes « Nous sommes à la recherche de débouchés émergents, y compris dans les jeux en ligne. »

« Le succès du lancement du jeu en ligne en argent réel dans le Nevada et le New Jersey pourrait permettre de relancer un nouveau modèle économique dans les autres États et rembourser les dettes du gouvernement. » À ajouter le directeur du Caesars Palace.

De plus, Caesars a décidé de s’associer avec une société de jeux en ligne déjà mise en place dans le passé. C’est avec 888 Holdings que l’établissement souhaiterait conclure un partenariat pour offrir un service de jeu en ligne de qualité. La concurrence risque donc d’être très rude aux États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here