Une opération de répression des casinos illégaux au Kosovo aboutit à l’arrestation de policiers impliqués

0
10
Kosovo

Une opération de répression visant à évincer les casinos illégaux au Kosovo vient d’aboutir à l’arrestation d’au moins 10 policiers dans le pays. Ceux-ci auraient joué des rôles de facilitateurs lors des trafics de personnes et d’armes à feu des hors-la-loi impliqués dans le jeu illégal au Kosovo. L’un de ces policiers a d’ailleurs été impliqué dans une histoire de meurtre. De nombreux sites de jeux d’argent (500) avaient fait l’objet de fermeture quelque temps auparavant. C’est donc une enquête savamment menée en amont qui a conduit aux arrestations auxquelles l’on vient d’assister aujourd’hui. Le Premier ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, affirme que ces opérations ont pour objectif le renforcement de la sécurité des personnes.

Plus de 10 policiers trempés, des casinos démolis et des slots saisis

Une opération sans précédent a eu lieu au Kosovo et visait à faire disparaitre du pays les casinos jugés illégaux. Une enquête menée en amont depuis environ un an a abouti à démolition de douze casinos ainsi qu’à la destruction de nombreuses machines à sous. Le fait le plus invraisemblable est que derrière ce réseau se cachait plus d’une dizaine de policiers.

Le procureur du district Est en chef du Kosovo, Jetish Maloku, affirme qu’il était question de nombreuses personnes impliquées dans des faits de trafic de personne, d’arme à feu, et de prostitution. Ces personnes au nombre de 35 ont été arrêtées. Parmi elles, l’on pouvait dénombrer une dizaine de policiers. Ces derniers sont impliqués dans les faits de complicité avec ces hors-la-loi et auraient joué un rôle de facilitateur dans les mouvements transfrontaliers qu’ils exerçaient.

Près d’une centaine de policiers ont pris part à l’opération dans le village Karachevo, frontalier à la Serbie. Deux travailleurs appartenant à des casinos différents ont été tués à intervalle de jours très réduit. Un officier de police a été mis en cause dans l’un de ces meurtres a donc aussi été arrêté.

Un souci de renforcer la sécurité des citoyens

Pour le Premier ministre du Kosovo Ramush Haradinaj, ces opérations fortes ont principalement pour but de consolider la sécurité des citoyens. L’an dernier, une opération semblable à celle-ci (mais de moindre envergure) avait déjà abouti à la fermeture d’environ 500 sites de jeux d’argent dans le pays. Ceux-ci se déclaraient indépendants de la Serbie depuis 2008.

Avant ces mesures en effet, le pays a connu une recrudescence importante des machines à sous et jeux d’argent. C’est dans cet environnement que se sont donc développées plusieurs pratiques illégales. On estimait à environ quatre mille le nombre de personnes employées dans l’industrie des jeux d’argent et de casino.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here