Une nouvelle réglementation sur les jeux d’argent en ligne au Royaume-Uni

0
199
Royaume Uni

Une nouvelle réglementation sur les jeux d’argent en ligne vient est désormais mise en vigueur au Royaume-Uni. Elle vise surtout les opérateurs qui ne sont pas implantés sur le territoire et qui proposent pourtant ses offres aux joueurs britanniques. Les lois ont donc changé, ils devront désormais avoir une licence et doivent se soumettre aux impositions fixées par la réglementation.

Les opérateurs offshores devront se conformer à la loi

Ces opérateurs offshores doivent à partir de maintenant payer des impôts si auparavant ils ont bénéficié d’un faible taux d’imposition dans les pays où ils ont été hébergés. En effet, des opérateurs importants ont profité de cette lacune pour s’installer dans les pays à faible taux d’imposition, c’est le cas en outre de Betfair et de Ladbrokes. Le parlement a constaté que la loi précédente de 2005 était injuste surtout pour les casinos qui étaient installés au Royaume-Uni.

La concurrence est désormais plus maîtrisée. Ceux qui ne seront pas conformes à cette nouvelle loi devront faire face à des répressions sévères. La réglementation prévoit entre autres le retrait de la licence, et une peine d’emprisonnement à 7 ans maximum. Ils devront aussi payer des amendes dont le montant n’est pas fixé au préalable, mais dépend uniquement de l’infraction.

Une nouvelle source pour les caisses de l’État

Cette nouvelle loi qui prévoit un prélèvement par le biais d’une taxe sera fixée à 15% des produits bruts des jeux encaissés par les opérateurs. En effet, le secrétaire d’État à la culture, aux Médias et aux sports du Royaume-Uni juge la situation inacceptable, que les opérateurs offshores ne paient aucun impôt alors qu’ils proposent leurs plateformes aux joueurs britanniques. Cette mesure vise également à apporter une justice plus équitable tant au niveau du secteur, mais aussi au niveau des finances publiques. C’est pour ces raisons que le gouvernement a décidé de mettre en vigueur cette nouvelle réglementation.

D’après les estimations effectuées, les joueurs de jeux d’argent en ligne du Royaume-Uni dépensent plus de 2,5 milliards d’euros par an soit 2 milliards de livres sterling. C’est une source financière très avantageuse pour l’État, afin de remplir les caisses. Le Royaume-Uni pourra donc encaisser plus de 300 millions de livres sterling chaque année, uniquement par le biais de cette nouvelle taxe.

Les opérateurs offshores sont donc sommés de régulariser leur situation s’ils veulent encore proposer leur service de jeux d’argent en ligne aux internautes de la Grande-Bretagne. C’est aussi une occasion de rétablir une taxe équitable qui permettra à l’État de donner plus d’équilibre aux finances publiques et aussi à mieux réguler les jeux d’argent en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here