Une nouvelle loi est prévue pour les casinos cambodgiens

0
179
Cambodge

Une nouvelle législation est actuellement en préparation pour permettre à d’autres acteurs d’opérer dans les régions frontalières cambodgiennes. Il ne s’agit pas vraiment d’une nouvelle loi dans la mesure où elle a déjà été abordée dans le passé, mais a toujours été reportée. Maintenant, un examen de ce texte de loi est prévu pour les mois qui viennent en vue d’un vote à la fin de l’année. La nouvelle loi ne prévoit cependant pas un changement concernant l’interdiction de jouer des citoyens cambodgiens.

Le Cambodge gagne du terrain

En termes de jeux de casino, le Cambodge commence sérieusement à se faire un nom. Le marché cambodgien des casinos terrestres éveille la curiosité des joueurs ainsi que des Nouveaux opérateurs de casinos au Cambodge. Le pays devient petit à petit une grande destination de jeu. L’industrie des jeux d’argent et de hasard au Cambodge peut également compter sur les joueurs d’un pays voisin, le Vietnam. En effet, ces ressortissants vietnamiens sont de plus en plus attirés par les offres de jeux dans le pays. Les casinos cambodgiens devraient également profiter de la situation difficile traversée par Macao. En effet, les joueurs VIP chinois devraient débarquer en masse dans le pays. Les actions menées par le gouvernement de Xi Jinping pour lutter contre la corruption et le blanchiment d’argent poussent ses high rollers chinois à trouver une nouvelle destination de jeu.

Le secteur des jeux rapporte à l’État cambodgien pas loin de 25 millions de dollars chaque année. Ce montant ne peut qu’augmenter si la nouvelle loi est votée.

Une législation concernant les casinos terrestres

D’ici la fin de l’année, une nouvelle règlementation devrait obtenir l’approbation de l’Assemblée nationale. Il s’agit d’une loi ayant pour finalité le développement de l’industrie des jeux au Cambodge. Elle vient modifier certains textes législatifs déjà en vigueur et elle a pour objectif d’attirer dans le pays des casinotiers internationaux.
Pour information, le groupe Naga Corp, opérateur du NagaWorld, détient une situation de monopole à Phnom Penh depuis 41 ans déjà. Cette nouvelle législation ne change cependant en rien ce monopole. Elle est plutôt focalisée sur la création d’offres intéressantes pour les régions frontalières. Il s’agit d’une règlementation à la norme internationale pour une meilleure gestion du marché des casinos terrestres. Même si ces établissements sont encore interdits aux Cambodgiens, le nombre de visiteurs qui viennent dans le pays chaque année (4,2 millions en 2014) montre l’implication de ce secteur dans le développement du tourisme. Les chiffres, affichés par le groupe Naga Corp, une hausse de 30 % des recettes (113,5 millions de dollars), prouvent que le marché des jeux est florissant.

Son Chhay, vice-président de la commission sur la banque et sur la finance à l’Assemblée nationale et Ros Phearun, le directeur adjoint des finances pour le Ministère de l’Économie et des Finances, sont du même avis sur l’importance de cette loi. Le projet de loi ne tarderait pas à être examiné avant de passer au vote vers la fin de l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here