Une éventuelle modification des règles de jeux de cartes fâche en Californie

0
19
Poker

Le California Bureau of Gambling Control a écrit un communiqué qui touche à certaines règles liées aux jeux de cartes. Il est prévu que les joueurs devront désormais changer de siège ou de rôle (croupier-banquier) après 2 rounds (ou tours), et non plus toutes les heures comme cela est généralement le cas sur une table de jeu. Cette future mesure reçoit d’ailleurs le soutien du ministère de la Justice. Même si la mesure fera l’objet de consultation jusqu’au 18 décembre 2019, la California Gaming Association, regroupant 72 opérateurs, exprime déjà ses craintes et son souhait de statuquo.

Désormais, c’est après deux rounds, sinon le jeu s’arrête

Les salles de jeux de cartes ont exprimé leur mécontentement à l’autorité de l’État de Californie suite à une éventuelle nouvelle réglementation. En effet, ces opérateurs de jeux de hasard estiment que des mesures en voie d’adoption sont impropres à l’évolution de l’industrie et de l’économie de l’État.

Les mesures dont il est question ici ont été communiquées il y a quelques jours. Elles proviennent du régulateur local, le California Bureau of Gambling Control, en abrégé (BGC). Cette autorité a envoyé une communication qui annonce des modifications dans le champ de la réglementation des salles de jeux de cartes dans l’État de Californie.

En clair, le régulateur californien des jeux de hasard a publié un papier qui touche à une règle portant sur le rôle du « banquier », encore appelé « la maison ». Jusqu’à il y a encore quelques jours, dans les jeux de cartes, « le banquier » n’était qu’un poste. La règle était que, toutes les heures, les joueurs en présence sur une table doivent avancer d’un siège. Cela donne la possibilité à tous les joueurs de prendre la place du croupier, chacun à son tour. Mais manifestement, cette façon de faire est en voie d’aller dans les oubliettes.

Dans la publication du Bureau du contrôle des jeux de hasard de l’État de Californie, il ressort une proposition dès plus claires. Le BGC propose ainsi que tous les joueurs s’alternent comme d’habitude, mais cette fois-ci, après deux rounds (ou tours), et non plus après toutes les heures. La même règle dispose que, le joueur qui refuse d’être banquier sera tout bonnement exclu de la partie. Elle dispose aussi que, si aucun des joueurs présents sur la table n’accepte d’être banquier, la fin de la partie est consacrée.

Une mesure qui reçoit le soutien du ministère de la Justice

Le bureau californien du contrôle du jeu de hasard fait ces propositions après avoir eu des retours de terrain. En effet, le BGC a affirmé avoir procédé à des interviews au cours desquels des plaintes liées aux jeux de cartes ont été recensées. De plus, le ministère de la Justice encourage cette initiative, car il est intéressé par l’avis du public. Le ministère souhaite aussi trouver des solutions par rapport au secteur du jeu de hasard, et notamment celui lié aux salles de jeu de cartes.

La vérité est que des malversations ont été signalées dans le secteur des jeux de cartes. La dernière condamnation du procureur californien est bien l’expression de l’intégrité dans ce domaine.

La California Gaming Association pointe le danger

Cette mesure ne fait pas les carottes des opérateurs de salles de jeux de cartes. La California Gaming Association (CGA) est la principale avocate de ces derniers. Pour cette association composée de 72 opérateurs, les mesures proposées par le BGC seront de nature à déstabiliser le secteur du jeu de hasard, mais aussi l’économie en général.

Pour le CGA, les mesures du BGC auront un impact social et fiscal majeur. Pour le premier cas, l’association relève que ce sont des milliers d’emplois qui seront supprimés. Pour le second, ces mesures vont créer un énorme manque à gagner pour l’État de Californie sur le plan fiscal. Le CGA propose que rien ne soit changé. Mais la décision finale, ce n’est pas pour maintenant. Le bureau californien du contrôle des jeux de hasard a annoncé que les interviews seront faites jusqu’au 18 décembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here