Un trio de voleurs dérobe environ 20 000 $ dans un casino et se fait rattraper à Madrid

0
8
Justice vol

Un trio de voleur comprenant une femme a été identifié après un coup de vol de plus de 23 millions de wons (devises coréennes correspondant à environ 20 000 $) dans le casino Kangwon Land en Corée du Sud. Après s’être arrêtés à Bangkok et au Qatar, les malfaiteurs ont terminé leur course dans les bras de la police des frontières de l’aéroport international de Madrid-Barajas. Le troisième membre a tout de même réussi à s’échapper.

Plus de 23 millions de Wons dérobés

Une bande de malfaiteurs a été prise dans le sac de la brigade internationale d’Interpole, il y a quelques jours. Ces malfaiteurs avaient pour habitude de procéder à des activités de vol dans les établissements de jeu de hasard.

La bande en question est composée de 3 individus. On compte deux hommes de 45 ans et 30 ans, et une femme de 32 ans. Cette dernière et un des hommes sont péruviens, tandis que l’autre homme est un fils de Hong-Kong. Ces trois individus étaient passés experts dans l’art du vol sur les jeux de machines à sous. Leur dernière escapade n’a pas duré bien longtemps. Le vol avait eu lieu en Corée du Sud.

Partis d’un territoire inconnu, les 3 malfaiteurs ont pris la direction de la Corée du Sud le 6 février 2020. Arrivés sur le territoire, ils se seraient servis de faux passeports pour passer la douane. C’est ainsi qu’ils se sont retrouvés dans les lieux de divertissements qu’offre le pays. 24h de divertissement avant le jour J. Le 7 février était le jour où tout devait être mis en œuvre. Le trio a pris place dans le casino Kangwon Land, et mis en œuvre son plan crapuleux. Quelques heures plus tard, ils ressortirent de l’établissement avec un paquet de plus de 23 millions wons, c’est-à-dire à peu près 20 000 dollars.

Rattrapés surtout « à cause » de leurs faux passeports

Après avoir dérobé le casino Kangwon Land, le trio de malfaiteurs s’est serré dans un avion en direction de la ville de Bangkok. Après Bangkok, ils suivirent leur itinéraire vers le Qatar, à Doha, et pour finir finalement leur course à Madrid en Espagne. Pour les autorités, ce procédé montre bien que ces malfaiteurs savent bien ce qu’ils font. En effet, cette succession d’actions laisse croire que le coup de vol du trio a fait l’objet d’une réelle planification. Mais ce ne sera pas assez pour déjouer la police internationale.

L’un des éléments ayant participé à l’arrêt de ces voleurs est le faux passeport. En réalité, même un faux passeport peut être identifié par la police des frontières. En effet, celle-ci est équipée depuis quelque temps de dispositifs qui permettent de retracer les itinéraires, et d’identifier un individu par reconnaissance faciale. L’alerte lancée par la police coréenne était déjà arrivée à l’aéroport international de Madrid-Barajas. C’est ce signalement qui a manifestement été décisif à l’arrestation des 3 voleurs.

L’avion dans lequel le trio de malfaiteurs voyageait a atterri à l’aéroport de Madrid. Sans que les malfaiteurs puissent soupçonner quelque chose, l’avion a été immobilisé pendant 24h à l’aéroport. C’est ainsi que les deux Péruviens ont pu être appréhendés. Ils attendent désormais leur extradition vers la Corée du Sud. Le troisième a pu s’échapper. Jusqu’à aujourd’hui, les autorités ne savent pas exactement comment procédaient ces voleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here