Un réseau de jeux illégaux en ligne pris dans les filets de la police vietnamienne

0
3
Vietnam

La police vietnamienne a mis la main sur un réseau de personnes spécialisé dans les jeux illégaux. Ces jeux s’opéraient en ligne et portaient sur des paris sportifs et des jeux numériques via de la monnaie électronique. Le ministère de la Sécurité publique de la province des hauts plateaux de la province de Gia Lai a déployé une centaine d’agents pour mener l’opération. Le « cerveau » de la bande aurait été appréhendé à son domicile, ce qui a permis d’identifier les noms des sites à travers lesquels ils opéraient. Aujourd’hui, les paris sportifs en ligne, les jeux de casinos et jeux d’argent en ligne sont prohibés par le législateur vietnamien. Si dans certains coins du pays ces jeux persistent (les jeux de casino en l’occurrence sur l’ile de Phu Quoc) les restrictions concernant l’âge minimum et le revenu mensuel sont imposées.

La police vietnamienne sonne la fin de la récréation

Au cours de la semaine du 21 septembre 2020, la police vietnamienne a mis la main sur un réseau offrant des services de jeux d’argent de façon illégale. Cette opération rentrait dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité qui gagne de plus en plus de terrain dans cette société d’Asie du Sud-Est. C’est généralement à travers les paris sportifs et les jeux numériques que ces sites opèrent.

Le ministère vietnamien de la Sécurité publique de la province des hauts plateaux du centre de Gia Lai a dépêché 100 agents chargés de mener l’opération. Ces derniers ont pris d’assauts 20 localités de la ville nommée Da Nang. Il a également été question d’une descente dans la résidence de celui qui pourrait être la tête de cette machination, le dénommé Huiynh Ngoc Anh.

Le présumé chef de gang aurait des complices engagés dans la mise sur pied de paris et jeux de casinos illégaux, loteries en ligne et autres sites de jeux illégaux. Ils avaient notamment des sites ayant fait l’objet de destructions dans le rang desquels bong88.com, bong88.net, booking88.net, smartbooking88.net, et bien d’autres. Il faut noter que tous ces sites étaient basés hors du pays.

Ces jeux illégaux ciblaient des clients à travers un site web et une application téléchargeable sur mobile. Il est donc question pour les joueurs de fournir de l’argent à travers un réseau d’agences en échange de la monnaie virtuelle. C’est cette dernière qui permettait de jouer. Plusieurs agents (employés dans ces agences) avaient été appréhendés par la police dans la capitale Hanoi. Les clients ont pu encaisser leurs gains. Et même, ils ont pu recevoir des prêts sur leurs défaites en mettant en gage des biens personnels.

La police vietnamienne a donc sonné la fin de la récréation après plusieurs années de malversations. Elle a enfin pu appréhender les présumés coupables, découvrant ainsi que plus de 129 millions de dollars avaient été manipulés dans ces activités illégales, soit 3 milliards de Dongs vietnamiens (VND), uniquement pour le compte de cette année. L’enquête révèle d’ailleurs que le réseau avait déjà fait plusieurs milliers d’adeptes.

Des jeux désormais règlementés par le législateur vietnamien

Si la restriction concernant les jeux de hasard est moins forte, celle concernant les paris sportifs en ligne et les jeux de casinos ne sont pas tolérés par le législateur vietnamien. Quelques années auparavant, en 2017 notamment, le législateur envisageait de multiplier les sports reliés à des paris en ligne. Ceci concernait des sports tels que le football, les courses de chien et de chevaux. Les paris pouvaient se faire en ligne ou via le téléphone ou encore à travers de la monnaie électronique.

Cette décision avait finalement avorté vu qu’une affaire concernant ces moyens de paris avait fait l’objet d’un procès de cinq ans. Aujourd’hui il n’est possible de parier que par virement bancaire ou dans les points de vente dédiés. Aussi l’activité de casino est désormais conditionnée par l’âge et le revenu mensuel sur l’ile de Phu Quoc. Ne peut jouer qu’une personne de 21 ans et plus, et ayant un revenu mensuel de 10 millions de VND au moins, soit 432 dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here