Un recul sans précédent pour les casinos

0
872
Addiction femmes

Les casinos ont du souci à se faire. 2012 n’a pas été une très bonne année pour les établissements de jeu. Le constat est bien là. Il est noté qu’un recul du chiffre d’affaires a considérablement diminué de (-8.2 %) en 2012. Les établissements physiques voient cette dégradation au fur et à mesure du temps se détériorer à cause de l’arrivée des nouvelles technologies et la mise à disposition des jeux sur Internet. La concurrence est telle que les établissements de jeux doivent vivre l’évolution moderne dans le but de trouver de nouveaux moyens afin de satisfaire la clientèle.

Nous avons donc interrogé les casinos. Aucun d’entre eux n’est parvenu à produire le chiffre d’affaires espéré de 2011. Il n’y a pas que la France qui subit ce triste sort, la suisse aussi. Tout le monde est dans le même bateau.

Les casinos Partouche ont subi un recul de plus de 30% sur le poker en ligne, ce qui a forcé le groupe à fermer sa plateforme laissant place aux autres sociétés à la concurrence. Les temps sont donc bien durs.

Une rentabilité qui a bien souffert puisque Partouche est tombé à 17 millions d’euros de pertes à la fin de 2012.

La grande prudence est de mise pour 2013. Quel est donc l’avenir des casinos ?

Pour les casinos Suisses, les pertes sont considérables. La loi est beaucoup plus souple et moins sévère en matière de jeux de hasard et du poker en France. Ils subissent donc une plus grosse perte que celle de la France. De plus, la Suisse a annoncé avoir ouvert deux nouveaux casinos à la Frontière entre l’Allemagne et l’Italie, ce qui ne va pas arranger les choses.

Les statistiques en matière de paris sportifs sont cependant en hausse. Les revenus sont de 262.8 MILLIONS d’euros en 2012 et pourraient progresser en 2013. Le poker est beaucoup plus affecté que les paris hippiques ou sportifs.

Pour remédier à cette plonger financière sans limite. Les casinos n’hésitent pas à créer de nouveaux partenariats dans le but de se soutenir mutuellement et de trouver des moyens stratégiques pour éviter la tornade qui pourrait vite arriver en 2013 jusqu’à la dette et à la fermeture de certains cercles de jeux.

D’après les établissements de jeux, les perspectives de développement doivent donc se focaliser sur l’innovation. Dynamiser les nouvelles offres et mettre à jour de nouveaux produits sont le but des casinos physiques.

Aujourd’hui Facebook et Twitter ont envahi le marché. Les établissements de jeux voient là un nouveau développement possible afin d’attirer la clientèle. Rien n’est encore fait pour l’instant mais les choses sont en cours de négociation. L’idée est de se servir du net pour faire évoluer les jeux dans le monde moderne.

Partouche a récemment signé un accord en Angleterre pour fournir à Zynga des jeux en argent réel de poker. Des propositions sont toujours en cours d’évolution. Il semblerait que tous les casinotiers veulent trouver le petit tuyau, la petite astuce qui permettra de rendre le marché meilleur dans le but de finir dans le vert en 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here