Un joueur du casino de Saint-Amand-les-Eaux pris en filature puis dépouillé

0
370
Le Pasino de Saint-Amand-les-Eaux
Le Pasino de Saint-Amand-les-Eaux

C’est un joueur du casino de Pasino de Saint-Amand-les-Eaux a été victimes de 3 voleurs en herbe. À 70 ans, il parle de la peur de sa vie. Il s’agit de trois personnes tous dans la vingtaine d’années. Pour procéder au vol, les trois personnes ont procédé tout d’abord à une filature avant de détrousser leur victime à son domicile. Ils ont été condamnés à de la prison ferme.

Une très mauvaise aventure pour l’homme de 70 ans

C’est une nuit cauchemardesque que cet homme a vécu après avoir joué. Ses détrousseurs l’ont déjà pris en filature avant de débarquer chez lui. C’est durant un week-end que ce joueur a décidé d’aller au casino du Pasino. L’histoire débute au casino. À la vue des caméras de surveillance, les enquêteurs ont pu constater que la victime a déjà été suivie.

Il est suivi à tout moment, dans tous ses déplacements dans le casino. Il a été suivi que ce soit sur la table de roulette, dans les toilettes ou encore dans les guichets. Puis, le joueur est sorti du casino sur le parking vers 4 heures du matin. Le malfaiteur, qui se nomme Raphaël Anselin, le suit et monte à l’arrière de la voiture. L’assaillant pense à ce moment que le joueur avait alors gagné une somme importante à la roulette.

À ce moment, il somme l’homme de lui donner l’argent qu’il a gagné, cependant celui-ci ne se laisse pas faire et refuse catégoriquement. Le jeune homme de 28 ans abandonne, mais n’en reste pas là. Il repart avec ses amis et incite le chauffeur de la voiture où ils sont montés à suivre la voiture de l’homme de 70 ans. Le jeune homme assaillant décide de boire un whisky et retente ensuite sa chance en poursuivant sa victime devant son propre domicile.

Il demande alors au joueur de lui donner tout ce qu’il avait en poche. Il ne s’arrête pas à ce stade, mais ordonne aussi d’ouvrir la porte. Il vivra ensuite une heure de calvaire, avec des insultes qui coulent à flots. Il avait été ensuite forcé à se déshabiller, car les voleurs ont voulu s’assurer qu’il n’avait rien caché sur lui. Ils ont pu récolter 2000€ en liquide et 2200e en chèque vacances.

Des voleurs non expérimentés

Cependant, au vu de leur démarche, le tribunal a constaté dans leur enquête le manque d’expériences des détrousseurs. L’un d’entre eux à un certain moment rallume sans le faire exprès le téléphone qu’il a volé. Il rappelle ainsi le numéro dernièrement inscrit et très facilement, leur complice est connu. Le numéro est celui d’une personne de la sécurité du Pasino.

D’après les faits, les 3 jeunes hommes ont voulu aller plus loin en voulant amener leur victime auprès d’un distributeur pour avoir encore plus d’argent. Cependant, ils ont constaté que la carte est limitée. Ils décident alors d’abandonner l’idée. Il a été assez facile de les retrouver. Le premier, Raphaël Anselin, s’en sort avec 2 ans de prison avec un sursis, mais le tribunal a décidé de le maintenir en détention.

Les deux autres s’en sortent avec 18 mois et 12 mois de sursis. Les trois voleurs doivent aussi payer 2000€ à la victime. L’homme de 70 ans a également fait face et discute avec les parents de ces jeunes qui ont été en plein désarroi. Ils ont adressé leurs excuses. Ce vol est d’autant plus inhabituel, car les 3 personnes concernées sont des jeunes sans histoire. Le premier a un enfant de 4 ans et est terrassier. Le second est un élu meilleur ouvrier de France dans la charpenterie et le troisième a déjà un projet qui est d’ouvrir une discothèque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here