Un croupier condamné pour avoir volé des jetons d’une valeur de 77 000 dollars Singapouriens

0
12
Singapour

C’est dans une cellule de prison que Ding Zhipeng, un croupier de nationalité chinoise âgé de 28 ans devra passer les 10 prochains mois et demi de sa vie. En effet, il a été condamné à cette peine après avoir volé au casino Sentosa des jetons d’une valeur de 77 000 dollars Singapouriens, soit environ 57 000 dollars américains. Il devra également verser une amende de 12 000 dollars, qui se transformeront en une peine supplémentaire de 3 semaines, dans le cas où il ne peut pas payer cette somme. Une histoire sordide relatant l‘histoire d’un crime perpétré dans le seul et unique but d‘assouvir de basses convoitises.

Un crime perpétré habituellement… et enfin découvert

L’histoire débute il y a à peu près deux ans, lorsque Ding a commencé à travailler pour le casino en tant que croupier. Peu de temps après son arrivée, il a commencé à dépouiller les tables de casino qu’il servait de ses jetons. Il a perpétré son crime pendant une longue année et a réussi à amasser une énorme quantité de jetons pour une valeur de 77 000 dollars Singapouriens. Puisqu’il ne pouvait pas lui-même entrer en possession de son butin, il s’est fait aider par un de ses amis. Celui-ci devait se faire passer pour un membre du personnel exerçant dans le casino, et c’est ainsi que le crime a été commis encore et encore pendant longtemps, sans que personne ne s’en rende compte.

Mais malheureusement pour lui, l’un des agents de sécurité l’a pris en flagrant délit de vol, à une table sur laquelle il n‘y avait aucun joueur. Ce dernier affirme avoir aperçu le ressortissant chinois en train de voler des jetons d’une valeur de 1 000 dollars américains. C’est ainsi que la police locale fut alertée, mettant ainsi fin aux vols de jetons perpétrés pendant longtemps dans ce casino.

Il s’achetait principalement des articles de luxe avec l’argent volé

Les raisons qui ont poussé ce jeune homme à voler effrontément le casino pour lequel il travaillait sont restées inconnues jusqu’à présent. Mais il s’est avéré que Ding avait un penchant pour les produits de marque. Il a dépensé une bonne partie de son butin pour acheter une montre, une paire de chaussures, une paire de boucles d’oreille, tous des articles de luxe. Au total 15 chefs d’accusation ont été retenus contre lui.

Pour se défendre, l’avocat de Ding soutient mordicus que le comportement de son client est dû au stress qu’il subissait au sein de son lieu de travail, en tant que travailleur étranger. Il a donc trouvé un moyen de gagner de l’argent supplémentaire, afin d’aider sa famille vivant en Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here