Ukraine : blocage de 59 sites de jeux de hasard illégaux à la suite de plaintes

0
7
Ukraine

En raison de plusieurs plaintes remises par le Service de Sécurité ukrainien (SBU), le tribunal a décidé de bloquer l’accès à 59 plateformes de jeux de hasard en ligne jugées comme non conformes à la législation en vigueur. Au moins 20 d’entre elles sont très appréciées des parieurs ukrainiens alors qu’ils n’ont aucune autorisation pour exploiter le secteur. Selon les informations recueillies, plusieurs de ces sites appartiennent à des opérateurs internationaux.

Des sites de jeu majoritairement illégaux

En Ukraine, le gouvernement a pris des mesures pour éradiquer l’émergence des sites non réglementés. Récemment, un tribunal a ordonné aux fournisseurs d’accès internet du pays (FAI) le blocage de 59 portails spécialisés dans les jeux de hasard en ligne. Au cours de ce processus, aucun renseignement n’a été communiqué sur l’identité des plateformes concernées. Néanmoins, le Service de Sécurité ukrainien a déclaré que 20 des sites interdits ont construit une sacrée réputation auprès des utilisateurs locaux. Le département a précisé que des démarches sont en cours afin de mener l’affaire devant la justice. Les sanctions seront sévères pour ceux qui contournent la loi sur l’interdiction des jeux d’argent online. Sur ce point, il faut savoir que le marché reste encore prohibé dans le pays malgré la votation d’une loi en faveur de la légalisation des jeux de hasard en janvier dernier. À cette période, 260 des 450 députés se sont rangés du côté de la nouvelle loi.

Ce n’est pas la première fois que les autorités sollicitent le blocage des sites de jeux d’argent illicites. Auparavant, 32 plateformes de jeu de casino ont déjà été dans le viseur de divers organismes notamment la Commission Nationale de régulation des télécommunications comprenant la Commission Nationale de Régulation des Communications et de l’Informatisation. Depuis quelques mois, ces opérateurs exploitaient la toile en toute impunité proposant aux internautes ukrainiens différentes offres. Les sites PartyPoker, Pinnacle ou encore CloudBet figuraient dans cette liste noire. D’autres opérateurs moins populaires font également partie des plateformes blacklistées comme Golden Tiger Casino, FastPay Casino ou BetChain.

Dans le but de protéger au maximum les joueurs et de respecter la réglementation dans le cadre des jeux de casino en ligne, des ordonnances de blocage ont été proclamées. La décision a été ordonnée par la juge du tribunal de la circonscription de Chevtchenkovsky, Oksana Hardina, établi à Kiev. L’intéressée a souligné que les fournisseurs n’auront plus l’occasion de faire appel de ce verdict.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here