Transfert du casino de Mimizan : mairie et élus de l’opposition en confrontation

0
134
Casino de Mimizan
Casino de Mimizan

Le maire de Mimizan, Christian Plantier, a lancé un projet pour le transfert du casino dans un autre emplacement. Pour lui, l’établissement actuel est en train de s’effondrer peu à peu. La mairie a dû faire des concessions. Pourtant si le casino ferme, ce serait un désastre pour la station balnéaire et pour son image. Mais ce n’est pas tout le monde qui voit ce projet de bon œil et un opposant a décidé de réagir.

Installer le casino à l’entrée de Mimizan

Pour le maire de Mimizan Christian Plantier, le déplacement du casino est incontournable si l’on veut encore qu’il ouvre ses portes. En effet, l’établissement peine à survivre et la fermeture définitive sera l’aboutissement final si rien n’est fait. Le maire parle d’une situation déjà catastrophique en comparaison à celle d’il y a 3 ans. Il rajoute que la mairie a été obligée d’accepter un produit brut des jeux de 0 % alors qu’il y a trois années de cela la mairie encaissait encore 10 %. En cas de fermeture, ce sera toute la ville qui en payera les conséquences.

En tant que station balnéaire, le casino de Mimizan a un rôle très important dans son attractivité. Pour le maire, ce déplacement ne fera qu’améliorer la situation de l’établissement qui disposera d’une plus grande visibilité. Il disposera aussi d’une aire de stationnement plus grand. Il a l’intention de le transférer dans une zone de loisir, à la ZAC des Hournails. Il s’intègrera parfaitement avec l’ensemble, car il y a notamment un nouveau skatepark et d’autres divertissements. Christian Plantier évalue le coût de ce projet à 3 € millions, c’est bien plus que la capacité d’investissement prévu pour la ville.

Effectivement, elle est de 2 € millions. Le maire est conscient que le risque existe, mais pour lui le choix est clair : réagir ou non. Pour que le projet soit financé, la mairie a décidé de choisir de mettre en place un bail emphytéotique administratif. Ceci permettra d’avoir le financement nécessaire grâce à un groupe privé. Ce dernier percevra ensuite un loyer de la ville, en plus de celui qui sera payé par l’exploitant.

De vive opposition contre ce projet de déplacement

Même si la mairie voit en ce transfert une solution pour que le casino ne disparaisse pas, ce n’est pas tout le monde qui est d’accord. Pour Xavier Fortinon, de l’opposition socialiste, déplore une décision qui ne ferait que nuire à la ville. La situation du casino actuellement, au centre de Mimizan, est l’idéal. Le transfert pourrait détruire l’attractivité de ce quartier historique. Pour lui, avec la baisse des dotations, la mairie ne devrait avoir aucun rôle dans ce type d’investissement. Il affirme que d’autres infrastructures nécessitent ce genre d’interventions, car une grande partie commence à vieillir.

Il déplore aussi une mauvaise évaluation de la part du futur exploitant qui estime un produit de 4 € millions alors que le casino ne réalise aujourd’hui que 1 600 000 euros. C’est un chiffre qui ne reflète pas du tout la réalité d’après lui. Toujours dans ce sens, il a tenu aussi à souligner que la commune a adopté le mauvais modèle économique. Pour lui, avec le coût de cette construction qui est de 4 € millions, la mairie devra débourser 300 000 euros chaque année pour le loyer. Le coût s’élèvera à 6,5 € millions pour la collectivité. Les élus dans l’opposition ont décidé de réagir et d’attaquer l’exploitation ainsi que la nouvelle construction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here