Tencent Holdings ferme une plateforme de poker en ligne

0
10
Chine

Après la mise en place de nouvelles mesures concernant les jeux vidéo en ligne en Chine, Tencent Holdings a décidé de procéder à la fermeture définitive de la plateforme Everyday Texas Hold’Em. Le groupe vient de l’annoncer officiellement lundi 10 septembre dernier.

Les joueurs seront indemnisés

Le site de poker le plus populaire en Chine a donc fermé ses portes aux utilisateurs et les serveurs seront par la suite débranchés à partir du 25 septembre confirme le leader chinois des réseaux sociaux et des jeux vidéo. Par le biais de ce communiqué, les adhérents seront également indemnisés selon la réglementation établie par le ministère de la Culture. Une initiative qui devrait satisfaire l’ensemble des joueurs encore surprit par cette nouvelle.

En Chine, le gouvernement continue de lutter contre les pratiques illégales liées aux jeux d’argent. Les autorités ont entamé une campagne coup de poing afin de réduire les activités non conformes aux règles en vigueur. Depuis le début de l’année, on a constaté l’application d’une réglementation plus stricte et une censure de la part des principaux responsables chinois. Et le groupe de Shenzhen n’en réchappe pas et en fait les frais. Par exemple, un titre très attendu de la marque « Monster Hunter : World a été interdit de vente le mois dernier par les autorités chinoises de régulation, une semaine seulement après sa sortie. Le lancement de ce jeu vidéo a suscité un engouement sans précédent chez les amateurs du genre. Du côté de Tencent, l’exploitant a misé sur des outils de contrôle performant visant à vérifier l’accès de ses jeux en ligne à des mineurs. Il faut dire que l’addiction touche de plus en plus de jeunes utilisateurs. Le 31 août, le leader chinois des technologies a perdu des milliards de dollars en seulement une séance à cause du durcissement de la législation des jeux. D’après un porte-parole de Tencent, la fermeture définitive du site de poker constitue un ajustement commercial en ne faisant aucun commentaire supplémentaire sur le sujet. Mais selon une source anonyme, cette mesure n’est pas une surprise, car les autorités chinoises ciblent essentiellement le secteur des paris, une activité toujours interdite en Chine continentale. De ce fait, les paris sportifs, les jeux de hasard et d’argent en ligne demeurent les premières victimes de ces nouvelles normes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here