Suède : la Svenska Spel et TV4 accusés de violation de la réglementation

0
11
Suède

Un groupe d’opérateurs suédois de jeux de hasard en ligne, nommé Branschföreningen för onlinespel (BOS) a déposé une plainte contre la Svenska Spel (le plus grand opérateur de jeux de hasard en Suède) et du média TV4 pour violation de la réglementation en vigueur depuis 2019. Cette plainte amorce le tournant vers une réglementation dure envers la publicité.

Une nouvelle plainte contre le plus grand opérateur de jeu de hasard du pays

Rien ne va plus entre certains opérateurs de jeux de hasard en Suède. Un groupe d’opérateurs de jeux de hasard a ouvertement accusé la Svenska Spel, le plus grand opérateur du pays, de violer les nouvelles règles en vigueur dans le pays depuis le 1er janvier 2019.

La Svenska Spel a été pendant longtemps le seul opérateur de jeux de hasard en Suède. C’est grâce à cette position de monopole qu’il a réussi à couvrir et à fidéliser l’ensemble du marché du jeu de hasard avant la libéralisation du secteur en janvier 2019. Même si d’autres opérateurs existent depuis cette libéralisation, la Svenska Spel n’a pas perdu sa place de leader. Cette position lui aurait donné la folie des grandeurs.

En effet, en mai dernier, un collectif d’opérateurs suédois de jeux de hasard en ligne, nommé Branschföreningen för onlinespel (BOS) a déposé une requête auprès de l’association des consommateurs dénommée Consumer Ombudsman (KO), afin de dénoncer le comportement illégal de Svenska Spel, et du média TV4. Les deux opérateurs se sont donnés à cœur joie de transgresser la réglementation à leur profit individuel. La TV4 diffuse régulièrement une émission de jeu dans laquelle les joueurs prennent part à des parties de jeux de hasard de chez Svenska Spel, notamment les jeux de gains instantanés. Dans ce cadre, les joueurs sont questionnés tour par tour, de manière à partager leur projet de dépense avec d’hypothétiques gains. Il y a donc quelques jours, ce même collectif a déposé une nouvelle plainte.

Les promotions et publicités abusives en cause

Pour le groupe d’opérateurs privés qui a porté plainte, l’émission de TV4 est une source de preuves flagrantes des faits illégaux reprochés à ladite chaine et Svenska Spel. Selon le BOS, les logos de Svenska Spel utilisés pendant l’émission sont trop gros. En effet, il estime que ces logos ont, de ce fait, pour but de faire la promotion de l’opérateur suédois accusé. Aussi, il relève l’absence de propos soulignant le jeu responsable au détriment des dispositions réglementaires en vigueur en Suède. Ce n’est pas tout, le BOS ajoute que l’émission ne montre que les gagnants au public, ce qui va en l’encontre de la réglementation qui consacre l’interdiction d’exagérer sur les possibilités de gains des jeux de hasard. Pour le collectif, TV4 devrait aussi montrer les perdants.

Pour Gustaf Hoffstedt, le secrétaire général du BOS, ces actes de violation de la réglementation ont un aspect grave. Il estime que du fait que la Svenska Spel est une sorte d’opérateur d’État, ces actes illégaux revêtent un caractère encore plus « scandaleux ». Au nom du groupe d’opérateurs qu’il représente, il a menacé de copier l’exemple de la Svenska Spel, si les autorités n’agissaient pas rapidement sur cette affaire.

Le collectif d’opérateurs privés n’est pas loin de provoquer le durcissement des lois sur la publicité des jeux de hasard. Le ministre de l’Administration Publique, Ardalan Shekarabi, était en Italie en avril dernier, après avoir instruit la mise en place d’une commission pour réfléchir sur l’opportunité de l’interdiction complète des publicités liées aux jeux de hasard. Dans les réseaux sociaux, le ministre a clairement affiché sa satisfaction au regard de la politique dure envers la publicité des jeux de hasard. Il a d’ailleurs félicité l’État italien d’avoir pu « résister » à la pression des opérateurs des jeux de hasard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here