Régression du marché des jeux d’argent en Suisse en 2017

0
19
Suisse

En 2017, on a constaté que les joueurs suisses n’ont pas misé gros. Par rapport au bilan de l’année 2016, une baisse de 6,4 % a été observée selon l’office fédéral de la justice suisse.

Une baisse de la consommation

Contrairement à l’année 2016 qui a été très active tant pour les industries des jeux que pour les joueurs, 2017 a connu une baisse des activités accumulée à 2,81 milliards de francs de chiffre d’affaires dont les 1,87 milliard sont des gains redistribués aux joueurs. En 2016, 2,99 millions de francs ont été recueillis, mais surtout, un jackpot de 70 millions de francs a été touché sur Swiss Lotto. Le monde de la loterie et des paris sportifs suisses est monopolisé par deux grandes industries : Swisslos et Loterie Romande. Les deux fournisseurs ont dominé 99,8% du chiffre d’affaires de l’année. Les 0,2 % sont représentés par les petites loteries et les diverses associations. Par conséquent, cette monopolisation du marché des loteries peut être parmi les causes de la baisse de la consommation des joueurs.

Une nouvelle loi sur la légalisation du marché prendra effet à partir de 2019

Les Suisses ont approuvé une loi relative aux jeux d’argent selon laquelle les casinos terrestres sont les seuls qui pourront proposer des sites de jeux. Ces casinos ont le droit de créer une relation de partenariat avec un fournisseur de jeu en ligne à condition que ce dernier n’ait pas d’antécédent judiciaire pendant ces cinq dernières années. À part cela, les prestataires et les fournisseurs d’accès internet ont la liberté de bloquer ou d’autoriser les diverses adresses IP reliées aux divers sites de jeux internationaux qui se multiplient d’année en année. Les joueurs suisses pourront donc profiter des jeux d’argent locaux sans être perturbés par les publicités de casinos en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here