Le projet pour la réouverture du casino de Luchon est maintenu malgré les répressions

0
49
Casino de Bagnères de Luchon

Les projets dans la cité thermale reprennent leurs cours dans le casino du Luchon. La Société Française des Casinos ou SFC annonce même l’ouverture des lieux pour l’été 2018. En effet, malgré les répressions à cause de l’affaire de l’ancien PDG de la SFC, le bâtiment de la cité thermale tient la route pour finaliser la construction et ainsi maintenir son projet. Carlos Ubach, nouveau PDG de la SFC, reste optimiste pour ce site. D’après lui, Luchon reste un lieu très prometteur pour un casino. La ville est pleine de ressource, par conséquent, renoncer à un projet pareil serait la pire7 décision. C’est pourquoi le groupe prend le risque de faire renaître ce palace de jeu. De ce fait, à son ouverture, le groupe pense investir un million d’euros pour faire tourner l’établissement. Ainsi, 13 postes seront créés en début, et évolueront peu à peu au fil du temps. Le casino de Luchon sera donc un atout pour cette communauté de la Haute-Garonne. Pratiquement, grâce à cette maison de jeu, la ville sera plus animée que jamais, en plus des nouveaux visiteurs, attirés par ce nouveau centre de divertissement.

Des opposants toujours sévères face à ce plan de redressement des thermes Chambert

Malgré l’optimisme de la SFC face à ce projet dans les thermes Chambert, les opposants de ce programme se voient également comme un grand obstacle pour le groupe. En effet, suite à l’affaire qui a surgi au sein de la compagnie, le maire reste l’ultime pilier pour le groupe. Les sceptiques de l’affaire restent sur leur piédestal et sont prêts à gravir les échelons pour faire en sorte que ce plan n’aboutisse pas. Il requiert l’avis du préfet pour ouvrir ce centre d’après eux. De même, vu la polémique engendrée, les opposants pensent que la commission des jeux serait du même avis qu’eux pour que les thermes deviennent un casino. De plus, d’après ces derniers, la situation financière de la SFC est plutôt instable pour assurer le bon fonctionnement de ce local. Jean-Paul Ladrix, chef d’oppositions municipales et Éric Azémar soutiennent également cette idée. Pourtant, de son côté, la Société Française des Casinos affirme le contraire. La marche pour effacer les dettes du casino par annuité se poursuit considérablement. Ils sont actuellement au 7e paiement de ces dettes. Notamment, la SFC est plus motivée que jamais pour le plan de redressement. Reste à connaitre le verdict pour le casino Bagnères-de-Luchon dans les thermes. Est-ce que l’établissement ouvrira-t-il finalement en été ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here