Portugal : bilan 2018 encourageant pour le régulateur des jeux

0
16
Portugal

L’agence de régulation des jeux du Portugal a produit un rapport sur l’état des lieux de son secteur d’activité dans le pays. Le rapport démontre un secteur effectivement régulé, qui a connu une augmentation de revenu dans l’ensemble de ses composantes.

La SRIJ veille au grain

Le Serviço de Regulação Inspeção de Jogos en abrégé SRIJ est l’opérateur chargé de la régulation du secteur du jeu au Portugal. L’institution a fait une communication sur l’état du secteur en 2018, et il en ressort que l’ensemble du secteur du jeu de hasard a connu une évolution appréciable.

Depuis la libéralisation du secteur du jeu de hasard au Portugal en 2015, le pays compte 15 opérateurs licenciés à la fin 2018. Parmi les opérateurs agréés par le SRIJ, 7 ont reçu l’agrément pour proposer du pari sportif aux Portugais, alors que les 8 autres ont eu l’autorisation de faire tourner leur casino en ligne avec jeu de poker, dans l’espace internet du pays. Au cours de la même période, 19 sites de jeu en ligne ont été retirés du cyber espace portugais. 13 d’entre eux ont été trainés devant la justice. L’agence de régulation enregistre aussi 103 000 nouveaux joueurs en ligne, contre 315 000 joueurs mis sous l’initiative d’auto exclusion volontaire.

Le pari sportif sur la première marche

L’agence de régulation des jeux de hasard du Portugal (SRIJ) a présenté un bilan qui portait aussi sur le plan économique du jeu de hasard dans le pays. Il en ressort que tout le secteur a évolué, enregistrant une augmentation de 24 % du chiffre d’affaires, soit 152,1 millions d’euros de revenu sur l’ensemble du secteur.

En tête des branches rentables, on note le pari sportif. En effet, le rapport du SRIJ montre que c’est le secteur qui a produit le plus de ressources. On parle de 78,9 millions d’euros de revenus, pour une mise totale cumulée de 391,8 millions d’euros au dernier trimestre 2018, soit une progression de plus de 15 % par rapport à l’année d’avant. Le football vient évidemment en tête des sports. Le sport de Cristiano Ronaldo, étant l’objet de 73,8 % des paris sportifs.

Le casino en ligne fait des progrès.

En ce qui concerne les casinos en ligne, la progression est tout aussi remarquable. Le rapport révèle que le secteur a fait un chiffre d’affaires de 73,2 millions d’euros pour 54,4 millions enregistrés en 2017. Ce secteur enregistre aussi une somme en jeu totale de 2 milliards d’euros. Rien qu’au dernier trimestre 2018, les casinos en ligne regroupant le Poker ont généré un chiffre d’affaires record de 21,5 millions d’euros, avec 1,1 million d’euros de plus qu’en 2017 à la même période.

Au sujet du bilan économique des jeux de casinos en ligne, il ressort de cela que les machines à sous ont le plus contribué à ces chiffres. En effet, elles sont pour 61,6 % de l’ensemble de mises au dernier trimestre 2018. Ensuite, c’est le jeu de la roulette avec 14 %, puis vient le Poker avec 10,6 %, le blackjack avec 8,5 %, et un tournoi de poker avec 5,3 %. Ce résultat est plutôt encourageant au niveau du poker, quand on sait qu’un seul opérateur évoluait dans cette branche depuis que le secteur a été libéralisé dans le pays en 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here