Platinum Gaming condamné pour avoir négligé un client VIP suspect

0
31
Lobby Unibet

Le 7 novembre 2017, l’opérateur de casino en ligne Platinum Gaming (propriétaire d’Unibet et de Bingo) a fermé le compte d’un joueur VIP qui perdrait de lourdes sommes. Ce joueur a été identifié comme suspect, et l’argent qu’il pariait s’est avéré être d’origine criminelle. En tout, le joueur VIP aura dépensé plus de 600 000 livres sterling d’origine criminelle (volés) chez Platinum Gaming. Malgré que ce dernier ait signalé le joueur VIP suspect, le régulateur britannique (United Kingdom Gaming Commission) va condamner Platinum à payer plus de 1,5 million de Livres pour sa négligence.

Un joueur qui perd un peu trop souvent

L’United Kingdom Gaming Commission (UKGC), le régulateur britannique du jeu de hasard, a infligé une nouvelle amende de plus de 1 million de livres à un opérateur de casino en ligne bien connu. L’opérateur en question se nomme Platinum Gaming Ltd. C’est cette société qui est propriétaire des fameux sites web de jeu de hasard Unibet et bingo. Cet opérateur a été reconnu coupable de légèreté sur le plan de l’application de la règlementation qui encadre la responsabilité sociale des opérateurs de casino. Il s’agit entre autres des règles contenues dans la Licence Conditions and Codes of Practice, Terrorist Financing, Money Landauring and Transfer of Funds Regulations 2017.

La règle en Grande-Bretagne est que chaque opérateur de jeu de hasard doit s’assurer de l’intégrité de ses joueurs, ainsi que de l’intégrité de l’argent que ces joueurs dépensent chez lui. Ainsi, tous les opérateurs ont l’obligation de prendre des mesures, afin d’intercepter les joueurs en perdition, ainsi que les manœuvres de blanchiment d’argent. C’est bien ce qui a manqué à l’opérateur Platinum Gaming.

Alors même qu’il n’est pas nouveau au Royaume-Uni, Platinum Gaming s’est fait avoir par un joueur. Ce joueur a ouvert un compte chez l’opérateur en 2017, le 24 du mois de février. Environ 48 heures après, le joueur a converti son compte en un compte prestige de type VIP. Ensuite, il s’est mis à jouer dans la journée, comme en soirée, et a accumulé d’énormes pertes financières pendant plus de 11 jours.

Venu vraisemblablement au fait de cette mauvaise passe, le joueur a mis un terme à ses paris au mois de mars suivant. 7 mois plus tard, il revint à la charge, et après 21 jours de jeu chez Platinum Gaming, le joueur a totalisé une perte équivalente à 10 fois ses mises d’avant.

Cette situation n’a pas échappé aux responsables de la Platinum Gaming. Ceux-ci ont approché le joueur afin de sonder son intégrité le 30 octobre. Ils ont demandé au client VIP de présenter des preuves justifiant l’origine de l’argent dépensé pour jouer. Celui-ci n’a pas réagi. Quelques jours plus tard, le 7 novembre, Platinum Gaming va procéder à la fermeture du compte du client VIP. En tout, ce client VIP aura dépensé exactement 651 370 livres sterling et enregistré une perte de 619 420 livres entre le 12 octobre et le 2 novembre de l’année 2017.

Platinum Gaming accepte de payer les 1,6 million de livres d’amende pour laxisme et négligence

Pour le régulateur britannique, la fermeture du compte du joueur VIP est insuffisante. Richard Watson, le directeur du régulateur UKGC pense que Platinum Gaming a été laxiste et négligent. En effet, d’après lui, les sommes que le joueur VIP se permettait de perdre devaient attirer l’attention de l’opérateur dès les premiers instants. Pour lui, Platinum Gaming aurait dû appliquer des mesures de refus envers le client VIP dès le début. Et même s’il a bien fait de signaler le joueur comme étant un client à risque, le régulateur pense que Platinum Gaming aurait pu davantage appuyer sa demande d’enquête.

La négligence de Platinum Gaming a alors permis à plus d’un demi-million de livres en argent volé d’être remis dans le marché, d’après R. Watson. Ce dernier a profité de cette affaire pour interpeller les autres opérateurs en leur suggérant de faire preuve d’attention pour éviter de contribuer aux actes de blanchiment d’argent, et d’œuvrer plutôt à la construction d’un jeu de hasard plus respectueux des règles et plus égalitaire. Il continua en réaffirmant la volonté que la United Kingdom Gaming Commission a toujours œuvré pour améliorer le jeu dans le pays, avant de relever les progrès qu’avait réalisés l’opérateur depuis l’incident.

Toutefois, Platinum Gaming a accepté de payer l’amende de plus de 1,6 million de Livres. Une part du revenu des jeux à hauteur de 629 420 livres en guise de dédommagement aux personnes volées, et une amende de 990 200 livres, et 9 800 livres pour couvrir les coûts d’enquête de l’United Kingdom Gaming Commission.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here