Une perte importante au casino de Bruxelles, son avenir reste flou

0
49
Casino de Bruxelles

Les pertes financières s’accumulent pour le casino de Bruxelles. Son avenir devient donc incertain car l’établissement est dans une situation très critique. Le rapport pour l’année 2015 a affiché une perte qui s’élève à 1,234 million d’euros.  Par rapport à 2014, ces chiffres sont moins catastrophiques, mais n’en demeure pas réjouissant. En effet, un an plus tôt, la perte était de 3,06 millions d’euros. Mais les gérants du casino espèrent encore faire remonter la pente pour que l’équilibre soit restauré.

Les pertes se sont accumulées au fil des années

Le casino de Bruxelles est dans l’impasse et doit multiplier ses efforts pour venir à bout de ses millions de pertes. Elles se sont en effet accumulées. La totalité de cette grosse lacune est actuellement de 9,6 millions d’euros pour un chiffre d’affaires total de 40 millions d’euros. Le problème subsiste depuis plusieurs, notamment un an après avoir réalisé l’inauguration de nouvelles tables et des machines à sous. Le déficit s’est élevé à 80 millions d’euros.

Des mesures drastiques ont été immédiatement prises pour limiter la casse. Il a fallu fermer les portes du restaurant ainsi que de la salle de spectacle. Une réduction du nombre de personnels a été aussi décidée. 150 employés se sont retrouvés sans emploi, 250 personnes ont été maintenues. Cette réduction importante a été effectuée entre 2011 et 2012. Mais cette réduction ne s’est pas arrêtée. Aujourd’hui il n’y a plus que 160 employés à temps plein.

Outre le secteur de l’emploi, il a fallu également réduire considérablement les dépenses. En plus de voir ses chiffres baissés considérablement, le casino a également dû faire face à la baisse de fréquentation à cause de la loi anti-tabac. Les répercussions ont été ressenties en 2011. Le rapport de la gestion du conseil d’administration n’a souligné que les changements au niveau des jeux de hasard et les problèmes d’ordre économique ont eu des conséquences importantes.

Les menaces d’attentats empirent la situation

En mois de novembre, il y a eu les menaces d’attentats qui ont fait fuir la clientèle engendrant une baisse de la fréquentation au niveau du casino. Il y a eu en outre le lock-down qui a encore de grosses conséquences. Pour l’heure, cette année l’établissement craint déjà que la situation empire à cause des événements du mois de mars. Les attaques ne resteront pas sans conséquence. La direction de la société reste vigilante et elle prévoit déjà des reculs sur ses activités.

Le gouvernement a décidé d’apporter son aide en adoptant un projet d’ordonnance. Il s’agit d’une réduction des taxes sur les jeux. Grâce aux économies qui pourront être réalisées, la société pourra ainsi poursuivre ses activités. Jusqu’ici les actionnaires se veulent rassurants et ont apporté leur réconfort au conseil d’administration en y apportant leur soutien financier. C’est une initiative qui a pour but de permettre à la société de poursuivre ses activités.

Mais même avec autant d’efforts venant des parties concernées, il est encore trop d’affirmer que le casino de Bruxelles s’en sortira.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here